Les PME inquiètes de la hausse des tarifs de Postes Canada

La FCEI dévoile de nouvelles données de sondage

Montréal, le 11 décembre 2013 – La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) est inquiète de la hausse substantielle des tarifs annoncée par Postes Canada dans le plan d’action en cinq points rendu public aujourd’hui. 

« Hausser les tarifs de façon aussi importante autant pour le courrier résidentiel que commercial n’est pas la meilleure façon de rescaper un organisme gouvernemental en difficulté », a affirmé Martine Hébert, vice-présidente, Québec et porte-parole nationale de la FCEI. « Ces hausses risquent d’avoir un impact sur plusieurs petites entreprises qui utilisent les services postaux pour communiquer avec leurs clients, pour envoyer leurs factures ou encore pour payer leurs fournisseurs ». 

Un sondage réalisé à l’échelle canadienne par la FCEI en octobre 2013 révèle que 98 % des propriétaires de PME effectuent mensuellement des envois postaux et 40 % postent au moins 50 lettres chaque mois. « De plus, 61 % des propriétaires de PME ont indiqué que l’envoi et la réception de courrier sont des éléments très importants dans l’exploitation de leur entreprise et 30 % ont indiqué que cette fonction était assez importante », a expliqué Mme Hébert. 

Les trois quarts des propriétaires de PME se sont dits opposés à des hausses significatives de tarifs tels que celles annoncées aujourd’hui par Postes Canada. En ce qui a trait à la livraison du courrier à la porte, les données du sondage de la FCEI montrent que les deux tiers de ses membres appuyaient la transition vers des boîtes postales communautaires. 

« Même si on peut affirmer que le développement des communications électroniques a créé une pression financière sur Postes Canada, les écarts salariaux importants avec le secteur privé, de même que la générosité de ses avantages sociaux et de son régime de retraite demeurent les vraies racines du problème », a ajouté Mme Hébert. « Bien que le plan d’action déposé aujourd’hui constitue un petit pas vers l’allégement de la structure de coûts de Postes Canada, l’organisation doit s’attaquer rapidement et de façon plus marquée à résoudre les problèmes au niveau des salaires et des régimes de retraite plutôt que de hausser le prix de ses services, ce qui découragera sans doute plusieurs consommateurs d’y recourir. Par ailleurs, ceci devrait inciter les gouvernements et les syndicats du secteur public à agir plus rapidement pour régler les problèmes liés aux déficits massifs des régimes de retraite et corriger les écarts salariaux dont bénéficient les employés de l’État par rapport au secteur privé ».

 

Renseignements :

Amélie Desrosiers, attachée de presse, FCEI
Téléphone : 514 861-3234 poste 224 | Cellulaire : 514 817-0228
amelie.desrosiers@fcei.ca    

 

À propos de la FCEI
La FCEI est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions, dont 24 000 au Québec.

 

    

 

 

Faites quelque chose de positif pour votre entreprise!
mini URL
 

Fermer