Baromètre des affairesMD

Juin 2016

Ted Mallett, vice-président et économiste en chef

La confiance des propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME) du Canada a légèrement progressé en juin. En effet, l’indice du Baromètre des affairesMD de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) a gagné environ deux points, atteignant ainsi la barre de 60,0. Même si ce niveau est bas par rapport aux normes historiques, c’est un sommet depuis un peu plus d’un an.

Dans l’ensemble, les propriétaires de PME de sept provinces sur dix affichent de meilleurs résultats ce mois-ci. L’indice de la Colombie-Britannique est en tête (69,3), suivi de près par celui de l’Île-du-Prince-Édouard (68,0). On observe à l’autre extrême, des progrès bien accueillis en Alberta (42,5), à Terre-Neuve-et-Labrador (45,8) et en Saskatchewan (54,8). L’indice a fait un bond au Nouveau-Brunswick (64,9) et s’est un peu redressé au Québec (61,6) et au Manitoba (57,8). Par contre, il a baissé en Ontario et en Nouvelle-Écosse (ex æquo à 61,5), ce qui a limité la hausse de la moyenne nationale.

Du côté des industries, l’indice est le plus faible dans les secteurs des ressources naturelles (39,5), de la construction (46,5) et des transports (52,3) et il frôle la moyenne nationale dans les autres secteurs. Il s’est renforcé dans la fabrication (61,8), le commerce de gros (62,2) et le commerce de détail (60,2).

L’indice étant mesuré sur une échelle de 0 à 100, un niveau supérieur à 50 signifie que les entrepreneurs qui s’attendent à de meilleurs résultats pour les douze prochains mois sont plus nombreux que ceux qui envisagent une performance plus faible. L’indice varie normalement entre 65 et 70 lorsque l’économie réalise son plein potentiel de croissance.

D’autres indicateurs du sondage montrent également des signes positifs. L’état des carnets de commandes et des comptes débiteurs s’est beaucoup amélioré depuis quelques mois et le niveau de préoccupation est nettement moins élevé à l’égard de la demande de la clientèle. Toutefois, les plans d’embauche sont assez modestes pour cette période de l’année, 17 % des propriétaires d’entreprise prévoyant embaucher du personnel à temps plein au cours des prochains mois, contre 10 % – un niveau élevé – qui s’attendent à réduire leurs effectifs.

Faites quelque chose de positif pour votre entreprise!
mini URL
 

Fermer