Baromètre des affairesMD

Mai 2016

Ted Mallett, vice-président et économiste en chef

La confiance des petites et moyennes entreprises (PME) du Canada a reculé en mai, perdant une partie des gains acquis le mois dernier. En effet, l’indice du Baromètre des affairesMD de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) a reculé d’un point ce mois-ci (58,2). Il demeure tout de même nettement plus élevé qu’au premier trimestre de 2016.

Encore une fois, c’est à l’Île-du-Prince-Édouard que les propriétaires de PME sont les plus optimistes. À 75,0, l’indice provincial de ce mois-ci représente un sommet depuis la fin de la récession. Suivent la Colombie-Britannique (67,1) et l’Ontario (65,8), également au palmarès des provinces les plus optimistes depuis le premier semestre de 2015. On observe une légère reprise en Alberta (34,6) et en Saskatchewan (51,5), bien que les indices restent très inférieurs à la moyenne nationale. L’indice du Manitoba s’est renforcé (57,7), mais sans dépasser la moyenne canadienne.

À l’est de la rivière des Outaouais, on ne saute pas vraiment de joie d’une manière générale. Les indices de la Nouvelle-Écosse (63,9) et du Québec (60,6) dépassent toujours la moyenne nationale, mais ceux de Terre-Neuve-et-Labrador (44,6) et du Nouveau-Brunswick (57,0) ont encore fléchi.

L’indice étant mesuré sur une échelle de 0 à 100, un niveau supérieur à 50 signifie que les entrepreneurs qui s’attendent à de meilleurs résultats pour les douze prochains mois sont plus nombreux que ceux qui envisagent une performance plus faible. L’indice varie normalement entre 65 et 70 lorsque l’économie réalise son plein potentiel de croissance.

Les autres indicateurs du sondage sur lequel s’appuie ce rapport sont stables, mais ils révèlent toujours des faiblesses. Les plans d’embauche semblent plutôt positifs pour cette période de l’année, mais la proportion d’entrepreneurs qui envisagent de réduire leurs effectifs à temps plein demeure importante. Les plans de dépenses en capitaux sont revenus à des moyennes à long terme, mais l’état des carnets de commandes et des comptes débiteurs est toujours un point noir au tableau.

Faites quelque chose de positif pour votre entreprise!
mini URL
 

Fermer