Politique sur les tempêtes

Les caprices de Dame nature sont courants au Canada : neige abondante, verglas, pluie diluvienne, vents violents, etc. Lorsqu’un événement d’envergure surviendra, qu’il soit commun comme une tempête de neige ou exceptionnel comme un ouragan, avoir prévu les mesures à suivre facilitera le bon fonctionnement de votre entreprise. Créer une politique sur les intempéries vous permettra d’évaluer les besoins de votre entreprise et de vos clients en situation d’urgence, en plus de garantir la sécurité de vos employés.

Quand fermer

Vous devez déterminer dans quelles conditions vous fermerez automatiquement votre entreprise, par exemple, après la chute d’une quantité de neige précise pendant une durée donnée ou en cas d’événement météorologique hors norme. Ce genre de précision permet d’éliminer toute ambiguïté. Si vous préférez éviter d’être trop précis, une autre option est de suivre la fermeture d’autres organisations, comme les écoles des environs ou les bureaux gouvernementaux. Vous pouvez aussi vous baser sur les alertes du ministère des Transports recommandant de limiter les déplacements au personnel essentiel.

Important : Stipulez explicitement qui a la responsabilité de décider si l’entreprise ferme ou non : vous-même, un autre membre de la direction ou une autre personne que vous aurez désignée.

Communications

Votre politique doit indiquer à vos employés comment vérifier si l’entreprise est fermée. La consigne peut être de joindre une personne désignée, d’appeler à un numéro pour écouter un enregistrement donnant de l’information en cas de fermeture ou de consulter la page Facebook de l’entreprise. Vous pouvez aussi utiliser une chaîne téléphonique – chaque superviseur avise les employés sous sa direction – ou informer votre personnel par courriel.

Ce n’est pas tant la manière de communiquer l’avis qui compte, mais de mettre en place un système de communication bien clair.

Télétravail

Déterminez dans quelles circonstances les employés sont autorisés à travailler à la maison au lieu de venir sur place et quels sont les postes qui bénéficient de cette option. Certaines entreprises permettent à des employés occupant des postes en particulier de travailler à la maison si les écoles des environs ferment ou s’il tombe une quantité donnée de neige. De nos jours, avec l’infonuagique, Skype et d’autres technologies, le télétravail est plus facile et plus efficace que jamais. Votre politique doit préciser les postes admissibles et à qui les employés doivent s’adresser pour demander l’autorisation de travailler de la maison. Cela peut être un bon moyen de garder vos employés productifs alors qu’il pourrait être risqué pour eux de se rendre au travail en voiture.

Paie

Vous devez décider si les employés seront payés pendant la fermeture de votre entreprise. Les normes du travail provinciales n’obligent pas les employeurs à payer leurs employés lorsque l’entreprise est fermée, mais vous pourriez avoir à verser un montant minimum aux employés qui étaient présents au travail et que vous avez renvoyés chez eux. Si vous avez des employés syndiqués, vous devez vérifier la convention collective pour savoir ce qui est prévu dans ces cas-là.  

Une bonne préparation permet de réduire le stress et de prévenir les situations dangereuses pour les employés. Vous avez besoin d’aide pour créer votre propre politique sur les tempêtes? Contactez un conseiller FCEI!

 

Des questions? Besoin d’aide?

1 888 234-2232

fcei@fcei.ca

 

Fermer