Membre FCEI?

Économisez de 12,5 % à 22 % sur les taux Mastercard

x
 

Régime de pensions du Canada : message important de Dan Kelly, président de la FCEI

Dan Kelly

Dan Kelly

Président, chef de la direction et président du conseil d’administration

Le 4 octobre, le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé qu’à la suite de ses consultations, il était prêt à signer l’entente sur le Régime de pensions du Canada (RPC)conclue en juin dernier. Cette décision donne au gouvernement fédéral l’appui dont il avait besoin pour aller de l’avant avec la bonification du RPC dès 2019.

La Colombie-Britannique est la seule province à avoir consulté sa population (le Québec compte le faire d’ici peu) et nous l’en félicitons. Par contre, nous sommes déçus de voir que le fédéral n’en a pas fait autant alors qu’il l’avait promis, et que les Canadiens n’ont pas été bien informés sur les conséquences que la bonification du RPC aura sur eux.

Nous avons tout de même marqué des points
La bonification du RPC n’est pas une bonne nouvelle, mais la situation aurait pu être pire. Dès 2010, alors que les syndicats et d’autres activistes demandaient au gouvernement de doubler les prestations, nous avons lancé la bataille contre ce projet. À l’époque, nous avons réussi à faire reculer le gouvernement fédéral en lui présentant vos points de vue sur le sujet, et ce, même si tous les ministres des Finances étaient en faveur de la hausse. Avec votre soutien, nous avons obtenu des délais, convaincu certains gouvernements d’abandonner de mauvais projets et fait échec au Régime de retraite de la province de l’Ontario qui aurait pu nuire grandement aux PME.

Notre travail acharné et votre support ont permis de repousser la mise en place de la bonification à 2019 et sa totale application à 2025 – 15 ans après le début de notre bataille! C’est tout de même un exploit d’avoir réussi à faire en sorte que les travailleurs et les propriétaires d’entreprise comme vous puissent garder dans leurs poches l’équivalent de 15 années de hausse. Pendant tout ce temps, nous étions très souvent les seuls à défendre l’économie du pays. Nous pouvons donc être fiers de ce que nous avons accompli ensemble.

Malgré ces réalisations, nous savons que l’augmentation des cotisations au RPC vous coûtera cher et aura un lourd impact sur votre entreprise. Nous ne manquerons pas de bien le faire comprendre aux gouvernements. Comme vous le voyez, nous n’avons pas baissé les bras, loin de là!

La bataille n’est pas terminée
Nous allons continuer nos pressions pour obtenir les meilleures conditions possibles pour vous en ce qui concerne le RPC. Nous rappellerons aussi aux gouvernements que cette hausse va vous forcer à gratter les fonds de tiroirs pour trouver quelque part l’argent qu’il vous coûte en plus pour embaucher des travailleurs. Devrez-vous mettre des travailleurs à pied ou réduire les heures de travail de ceux qui restent? Nous espérons plutôt que le gouvernement fédéral entendra raison et mettra en place des mesures compensatoires.

Comme nous n’avons pas une seconde à perdre, nous lui avons demandé :

  • de rétablir la baisse du taux d’impôt des PME qu’il avait promise,
  • de mettre en place un taux de cotisation à l’assurance-emploi inférieur et permanent pour les PME,
  • d’instaurer, comme promis, un congé de cotisation à l’assurance-emploi de 3 ans pour les PME qui embauchent des jeunes travailleurs.

Les provinces ne sont pas en reste. Nous leur demanderons à elles aussi de tenir compte de votre réalité et de prendre des mesures pour compenser les hausses de coûts qui s’accumulent.

Merci de votre incroyable soutien au cours de ces 6 dernières années. Croyez-moi quand je dis que la bataille est loin d’être terminée!

 

Fermer