Membre FCEI?

Économisez de 12,5 % à 22 % sur les taux Mastercard

x
 

Baromètre des affairesMD : la confiance des PME reste stable

Montréal, le 30 mars 2017 – L’optimisme des propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME) du Canada s’est stabilisé en mars au même niveau qu’en février, où il avait fortement progressé. L’indice du Baromètre des affairesMD, publié tous les mois par la FCEI, reste à 62,9, soit 2,7 points de plus qu’en janvier.

« Malgré la tendance à la hausse, la confiance demeure au-dessous des normes historiques, fait remarquer Simon Gaudreault, directeur des affaires économiques à la FCEI. Il faudrait, dans l’idéal, que l’indice se situe entre 65 et 70 points, c’est-à-dire à des niveaux que l’on n’a pas vus depuis 2014. Il continue quand même de progresser régulièrement dans cette direction dans la plupart des provinces. »

L’indice national reflète le vent d’optimisme qui continue de souffler sur l’Alberta (55,5) ainsi que les gains modérés enregistrés en Ontario (65,6), en Colombie-Britannique (64,9) et en Nouvelle-Écosse (65,9). Au Québec, au Manitoba et au Nouveau-Brunswick, la confiance des entrepreneurs est à des niveaux assez semblables (65,7, 64,5 et 63,8, respectivement) mais en léger recul par rapport à février. Après une hausse pendant trois mois de suite, l’indice de la Saskatchewan a, quant à lui, un peu faibli (56,3), et il a baissé davantage à l’Île-du-Prince-Édouard (58,6) et à Terre-Neuve-et-Labrador (42,2).

Du côté des industries, les résultats sont dans l’ensemble groupés, à quelques exceptions près. La chute importante de l’indice dans le secteur de la construction a été compensée par des gains substantiels dans les secteurs de la fabrication et de l’agriculture. Les perspectives des chefs de PME des autres secteurs sont sensiblement les mêmes que celles relevées dans des sondages précédents, et les niveaux de l’indice tournent autour de la moyenne d’ensemble.  

 [L’indice étant mesuré sur une échelle de 0 à 100, un niveau supérieur à 50 signifie que les entrepreneurs qui s’attendent à de meilleurs résultats pour les douze prochains mois sont plus nombreux que ceux qui envisagent une performance plus faible. L’indice varie normalement entre 65 et 70 lorsque l’économie réalise son plein potentiel de croissance.]

 D’autres indicateurs d’activité montrent que la situation économique s’améliore progressivement. En effet, les plans d’embauche sont remontés à des niveaux à peu près normaux pour cette période de l’année, 21 % des chefs d’entreprise comptant embaucher des employés à temps plein au cours des prochains mois, contre 11 % qui prévoient des licenciements.

 « Les intentions d’embauche commencent à suivre l’amélioration générale des perspectives économiques, conclut M. Gaudreault. De plus, les plans relatifs aux prix et aux salaires, les carnets de commandes et les investissements en capital ont légèrement progressé, ce qui indique que les propriétaires de PME sont confiants en l’avenir. »

 Les résultats de mars 2017 s’appuient sur 730 réponses recueillies auprès d’un échantillon aléatoire stratifié de membres de la FCEI dans le cadre d’un sondage par Internet à accès contrôlé. Les données se fondent sur les réponses reçues jusqu’au 20 mars. Les résultats sont exacts à +/- 3,6 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

 Lisez le Baromètre des affairesMD de mars.

 À propos de la FCEI

La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions.

 – 30 –

Renseignements :Christian Merciari, attaché de presse et conseiller aux affaires publiques, FCEI

Téléphone : 514 861-3234 poste 1808 | Cellulaire : 514 817-0228

christian.merciari@fcei.ca

 

Fermer