Baromètre des affaires: la confiance des PME stagne

Montréal, le 31 août 2017 – Le niveau de confiance des propriétaires de PME canadiennes a encore baissé en août, pour le troisième mois de suite. C’est ce qui ressort du tout dernier Baromètre des affaires que la FCEI a publié aujourd’hui.

L’indice mensuel du Baromètre s’appuie sur les résultats d’un sondage national dans lequel les membres de la FCEI sont interrogés sur leurs attentes à l’égard de la performance future de leur entreprise. L’indice du Baromètre est tombé ce mois-ci à son niveau le plus bas depuis novembre 2016, soit 59,8.

« Le pays semble se diviser en deux économies distinctes, déclare Simon Gaudreault, directeur des affaires économiques à la FCEI. Les chefs d’entreprise de la plupart des provinces de l’est du pays restent optimistes, alors que ceux de certaines provinces à l’ouest du Québec perdent confiance dans l’avenir. » 

Le niveau d’optimisme a chuté de 2,6 points en Ontario (56,9) et en Colombie-Britannique (63,3), mais il demeure quasiment inchangé en Alberta (57,8). On constate sans surprise que les chefs d’entreprise de ces trois provinces s’attendent à une croissance des charges salariales, probablement en raison des projets de modification des lois du travail.

À l’est, le niveau de confiance des entrepreneurs demeure élevé, l’Île-du-Prince-Édouard et le Québec affichant les meilleurs résultats (72,7 et 71,5 respectivement). Les résultats du Nouveau-Brunswick (67,6) et de la Nouvelle-Écosse (66,7) sont relativement positifs, tout comme ceux du Manitoba (65,2).

Bien que les chefs de PME de la Saskatchewan (52,9) et de Terre-Neuve-et-Labrador (54,5) restent les plus pessimistes du pays, les résultats d’août sont encourageants.

« La situation générale des affaires est « bonne » pour 42 % des répondants à l’échelle nationale, ce qui est assez positif, précise M. Gaudreault. En revanche, on décèle quelques signes préoccupants dans ce sondage, comme dans les précédents, tout particulièrement en ce qui concerne les plans d’embauche et d’investissement en capital, qui sont plutôt faibles. »

Les résultats par industrie montrent que les secteurs les plus optimistes sont le commerce de gros (64,8), les soins de santé (64,2) et les services professionnels (63,8). Les moins optimistes sont l’agriculture (48,9), les ressources naturelles (50,0) et le commerce de détail (56,6).

Les résultats d’août 2017 s’appuient sur 706 réponses recueillies auprès d’un échantillon aléatoire stratifié de membres de la FCEI dans le cadre d’un sondage par Internet à accès contrôlé. Les données se fondent sur les réponses reçues jusqu’au 21 août. Les résultats sont exacts à +/- 3,7 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

L’indice étant mesuré sur une échelle de 0 à 100, un niveau supérieur à 50 signifie que les entrepreneurs qui s’attendent à de meilleurs résultats pour les douze prochains mois sont plus nombreux que ceux qui envisagent une performance plus faible. L’indice varie normalement entre 65 et 70 lorsque la croissance économique atteint son plein potentiel.

Lisez le Baromètre des affaires d’août.

À propos de la FCEI

La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions.

– 30 –

Renseignements :

Christian Merciari, attaché de presse et conseiller aux affaires publiques, FCEI
Téléphone : 514 861-3234 poste 1808 | Cellulaire : 514 817-0228
christian.merciari@fcei.ca

 

Fermer