Passer au contenu principal

Bars et restaurants : Plusieurs victoires à notre actif et d’autres à venir!

  • Accueil
  • Influence
  • Bars et restaurants : Plusieurs victoires à notre actif et d’autres à venir!

Nous travaillons fort pour simplifier la vie des restaurateurs et des propriétaires de bar. Les lois qui touchent votre industrie ont besoin d’un bon dépoussiérage et la bonne nouvelle, c’est que nous avons réussi à faire bouger le gouvernement! La modernisation récente des permis d’alcool est un exemple, mais le travail ne s’arrête pas là.

 

Restaurants : réserver sans se présenter, une mauvaise habitude à changer
Le no show est bien connu par les restaurateurs : lorsqu’un client réserve une table dans votre restaurant mais ne se présente jamais.  Cette mauvaise habitude est devenue un irritant majeur et vous coûte cher! Nous avons donc pris ce dossier en main avec l’objectif de convaincre le gouvernement de vous permettre de charger une pénalité en cas de no show.

 

Nos actions

  • Dans le cadre de la réouverture de la Loi sur la protection du consommateur, nous avons  demandé au gouvernement de permettre aux restaurateurs de charger des frais d’annulation aux clients qui ne se pointent pas, comme c’est le cas dans d’autres domaines, tels que l’hôtellerie. Voyez la lettre envoyée  aux ministres concernés et nos demandes en commission parlementaire :

  • Nous siégeons au Comité consultatif sur le commerce de détail de l’Office de la protection du consommateur et nous réclamons la fin du no show.
  • Lors de nos demandes prébudgétaires, nous avons demandé une fois de plus la fin du no show.

 

Une modernisation des permis d’alcool bienvenue
Grâce à nos représentations, le gouvernement a annoncé en février 2018 le dépôt du projet de loi 170 qui comportent plusieurs mesures pour simplifier le régime de permis d’alcool. Ce projet de loi a été adopté le 12 juin 2018. Voici quelques mesure intéressante pour vous :

  • Dès le 1er juillet 2018 :
    • La possibilité pour des mineurs, accompagnés d’un parent, d’être présents sur les terrasses jusqu’à 22 h plutôt que 20 h.
    • La fin du cadenassage des boissons alcoolisées après les heures d’ouverture.
  • D'ici au 12 juin 2020 :
    • La fin du timbrage des bouteilles
  • La date d'entrée en vigueur des mesures suivantes n'a pas encore été déterminée :
    • La possibilité de vendre et de servir de l’alcool sans repas dans un restaurant.
    • L’autorisation de consommer de l’alcool dans les aires communes d’un établissement d’hébergement.
    • La création d’un permis d’alcool à coût réduit pour les entreprises saisonnières.
    • La création d’un permis pour les entreprises où la vente d’alcool est accessoire et d’un permis de livraison.

Nous demandons un changement de culture à la Régie des alcools, des courses et des jeux afin qu’elle prenne un « virage entreprise ». Vos relations avec cet organisme seraient ainsi plus faciles à l’avenir.

 

Un permis d’alcool unique… ou presque
Pendant plusieurs années, vous deviez détenir un permis d’alcool pour chaque pièce ou terrasse de votre établissement. Grâce à nos démarches, le permis d’alcool unique est presque devenu réalité. Depuis le 1er octobre 2017, un seul permis d’alcool est délivré par la Régie des alcools, des courses et des jeux pour chaque catégorie de permis pouvant être exploité par votre établissement.
Prenons l’exemple d’un restaurant qui sert de l’alcool avec un repas, et qui sert également de l’alcool sans repas dans une section-bar du même restaurant. Une telle configuration exige maintenant deux permis d’alcool : un permis pour la section restaurant et un permis pour la section bar.

Pièces de l'établissementPermis requis actuellementPermis requis depuis le 1er octobre 2017
Salle à manger 11

1

permis unique pour la catégorie « Restaurant pour vendre »

Salle à manger 21
Terrasse (où des repas sont servis)1
Section-bar de la salle à manger 11

1

permis unique pour la catégorie « Bar »

Section-bar de la salle à manger 21
 
Total de permis requis52

Vous voulez faire avancer le dossier? Appelez votre conseiller FCEI : vos témoignages sont de précieux atouts quand vient le temps de rencontrer le gouvernement.