Passer au contenu principal

Budget du Québec : d’excellentes mesures pour contrer la pénurie de main-d’œuvre

  • Accueil
  • Influence
  • Budget du Québec : d’excellentes mesures pour contrer la pénurie de main-d’œuvre

Le ministre des Finances du Québec, M. Éric Girard, a présenté son premier budget, un budget sans aucun doute favorable à l’essor économique du Québec. On y retrouve un équilibre entre les investissements en développement économique, l’allègement du fardeau fiscal des particuliers et des entreprises et la saine gestion des finances publiques. De plus, il contient d’excellentes mesures pour vous aider à faire face au défi de pénurie de main-d’œuvre.


Martine Hébert, vice-présidente principale de la FCEI, vous présente les principales mesures pour vous dans le budget 2019-2020.

 

Des mesures pour maintenir les travailleurs expérimentés en emploi

Le budget prévoit deux mesures particulièrement intéressantes pour favoriser le maintien en emploi des travailleurs âgés de 60 ans et plus. Premièrement, le revenu non imposable des travailleurs de 60 ans et plus passera de 18 000 $ à 28 000 $. Sur 5 ans, cette mesure remettra plus d’un demi-milliard de dollars dans la poche de ces travailleurs. De quoi en encourager plusieurs à rester sur le marché du travail un peu plus longtemps!

Deuxièmement, le budget prévoit un crédit d’impôt remboursable de vos cotisations sur les salaires de ces travailleurs. Une mesure spécifique pour les PME. Des économies pour vous d’environ 340 millions $ sur 5 ans. Par exemple, si vous embauchez un travailleur de 65 ans ou plus, vous pourrez économiser jusqu’à 1 875 $ par année et jusqu’à 1 250 $ si vous embauchez un travailleur de 60 à 64 ans. Il s’agit justement d’une des demandes que nous avions formulées au ministre Girard en votre nom. Cette mesure bénéficiera à 34 000 employeurs et 112 000 travailleurs d’expérience.

Martine Hébert et Éric Girard, ministre des Finances

Martine Hébert, vice-présidente principale de la FCEI, avec le ministre des Finances, Éric Girard, dans le huis clos du budget.

Des mesures intéressantes pour soutenir les régions et l’exportation

Le budget prévoit d’autres mesures intéressantes, notamment pour le développement des régions, notamment :

  • Des investissements en infrastructures en région (395M $ sur 5 ans)
    • Ces investissements incluent le déploiement d’Internet haute vitesse (plan plus large de 400M $ sur 7 ans)
  • Une aide à l’industrie bioalimentaire (285 millions $ sur 5 ans)
    • Cette aide inclut une valorisation de l’achat local (10M $ sur 5 ans)
  • Des appuis au développement de l’approvisionnement en gaz naturel (73M $ sur 3 ans)
  • Le rayonnement des produits locaux en tourisme gourmand et agrotourisme (4M $ sur 5 ans).

Le budget prévoit également des investissements pour soutenir les exportations, notamment : 

  • La bonification du programme ESSOR (36M $ au total à terme), qui vise à soutenir les entreprises manufacturières dans l’achat d’équipement qui permet d’améliorer leur productivité
  • La bonification du Programme Exportation (35M $ sur 5 ans), qui permet aux PME de recevoir de l’accompagnement pour le développement de leurs exportations. 

Ces bonifications vous permettront de bénéficier d’une expertise pour vous aiguiller vers de nouveaux marchés pour vos produits et pour vous accompagner à travers les différentes démarches d’exportation.

Budget du Québec 2019 : Martine Hébert et Simon Gaudreault de la FCEI dans le huis clos des médias

Martine Hébert, vice-présidente principale de la FCEI, et Simon Gaudreault, directeur principal de la recherche nationale, dans le huis clos du budget.

Des finances publiques saines et des budgets équilibrés

Autre bonne nouvelle, le gouvernement maintient le cap sur la saine gestion des finances publiques, avec un budget équilibré ou en surplus pour les prochaines années. Quand on sait que les déficits d’aujourd’hui sont les taxes de demain, cette approche prudente est appréciée.

Pas de hausse de vos taxes… mais pas de baisse non plus

Finalement, nous aurions souhaité que les petites entreprises retrouvent l’accès au taux d’imposition réduit, malheureusement, le gouvernement n’est pas allé de l’avant avec cette mesure. Mais soyez assurés que nous continuerons nos représentations auprès du gouvernement pour que les plus petites entreprises retrouvent accès au taux d’imposition des PME. Nous aurions aussi aimé une accélération des baisses d’impôt et de taxes sur la masse salariale annoncées dans les budgets précédents, ce qui n’est pas prévu. Toutefois, bonne nouvelle, le gouvernement maintient ces baisses. 

Budget du Québec 2019-2020 : Martine Hébert en entrevue à Radio-Canada

Martine Hébert, vice-présidente principale et porte-parole nationale de la FCEI, en entrevue avec Pascal Poinlane de Radio-Canada.