Passer au contenu principal

Commerce en ligne : les PME canadiennes sont désavantagées face aux entreprises d’ailleurs

  • Accueil
  • Influence
  • Commerce en ligne : les PME canadiennes sont désavantagées face aux entreprises d’ailleurs

Commerce en ligne : les PME canadiennes sont désavantagées face aux entreprises d’ailleurs

Le commerce électronique gagne énormément en popularité. Bien qu’il vous permette d’accéder à une vaste clientèle, vous avez été nombreux à nous rapporter qu’il est de plus en plus difficile de demeurer compétitif face à la concurrence du commerce en ligne outre-frontières. Comment cela s’explique-t-il?

L’herbe est plus verte de l’autre côté de la frontière… et moins chère aussi!

La réputée firme de recherche européenne Copenhagen Economics a récemment publié une étude qui révèle que, bien souvent, lors d’achats en ligne faits à l’étranger et livrés par Postes Canada, les taxes ne sont tout simplement pas perçues.

Pourtant, tous les articles importés au Canada par commerce électronique sont assujettis aux mêmes taxes de vente et droits de douane que les achats faits à l’intérieur de nos frontières. Mais, selon l’étude de Copenhagen Economics, la perception des taxes ne se fait pas de façon constante et rigoureuse selon que les colis arrivent par Postes Canada ou par un service de messagerie privé.

Taxes de vente perçues sur les colis entrant au Canada :

· Postes Canada : 25 % des colis

· Services de messagerie privés : 100 % des colis

Droits de douane perçus sur les colis entrant au Canada

· Postes Canada : 6 % des colis

· Services de messagerie privés : 98 % des colis

Cette pratique de Postes Canada contribue à renforcer le déséquilibre puisque :

  • Le prix de vos produits pourrait donc être désavantagé d'au moins 12 % par rapport au coût de ceux faits en ligne à l'étranger.
  • Les consommateurs pourraient être encore plus tentés de faire venir leurs produits d’ailleurs si les taxes ne sont pas perçues sur leurs achats.

 

La popularité du commerce électronique qui monte en flèche fait prendre de l’ampleur à cette problématique et c’est votre entreprise qui en paiera les frais.

Aidez-nous à vous aider!

Racontez-nous vos expériences et vos préoccupations dans ce dossier. Plus nous aurons d’exemples concrets des effets néfastes de l’iniquité fiscale dans le commerce électronique, plus nous aurons d’arguments pour faire changer les choses.

Nous veillons à vos intérêts

Nous suivons cette situation de très près depuis un certain temps déjà.

  • Nous en avons parlé à de nombreuses reprises avec le ministère des Finances et l’Agence des services frontaliers du Canada.
  • Nous avons également demandé au gouvernement fédéral de rappeler Postes Canada à l’ordre.

 

Nous vous tiendrons au courant des développements.

 

Des questions? Besoin d’aide?

Parlez à un conseiller FCEI!

1 888 234-2232

[email protected]