Passer au contenu principal

Élections au Québec : vos priorités présentées aux chefs de partis

  • Accueil
  • Influence
  • Élections au Québec : vos priorités présentées aux chefs de partis

C’est parti! Les élections ont été déclenchées au Québec et les partis sont en pleine campagne électorale. Nous continuons le travail sur le terrain afin de les sensibiliser à vos préoccupations et à l’importance de tenir compte de votre réalité d’entrepreneur.

Nous demandons des engagements fermes pour vous

Dans la semaine du 20 août, nous avons rencontré les chefs des quatre principaux partis afin de leur présenter vos priorités. Nous leur avons remis en main propre plus de 2200 lettres signées par nos membres et leur demandant de prendre des engagements fermes à votre endroit.

Martine Hébert présente les priorités des PME au chef du PLQ, Philippe Couillard, et au chef de la CAQ, François Legault.

Martine Hébert, vice-présidente principale et porte-parole nationale à la FCEI, présente les priorités des PME au chef du PLQ, Philippe Couillard, et au chef de la CAQ, François Legault.

Martine Hébert présente les priorités des PME au chef du PQ, Jean-François Lisée, et à la coporte-parole de Québec Solidaire, Manon Massé.

Martine Hébert, vice-présidente principale et porte-parole nationale à la FCEI, présente les priorités des PME au chef du PQ, Jean-François Lisée, et à la coporte-parole de QS, Manon Massé.

Nous leur demandons de s’engager à :

  1. Maintenir et accélérer la réduction du taux d’imposition (de 8 % à 4 %) déjà annoncée par le gouvernement ainsi que celle du FSS (de 2,70 % à 1,65 %).
  2. Réduire de 20 % les coûts de la réglementation pour les entreprises au cours des 4 prochaines années et de redonner accès au taux d’imposition PME aux petites entreprises cumulant moins de 5 500 heures travaillées.
  3. Prendre les moyens nécessaires afin que les PME de tous les secteurs aient accès à la main-d’œuvre dont elles ont besoin.
  4. Abolir les formalités administratives et réglementations désuètes comme la Loi sur les décrets de convention collective.
  5. Ne pas hausser le salaire minimum à 15 $/h.

Il est encore temps de signer la lettre. Joignez-vous à des milliers d’entrepreneurs qui ont aussi fait valoir leurs priorités. Nous remettrons, en votre nom, toutes les copies reçues aux chefs de partis d’ici au 1er octobre, jour des élections.