Passer au contenu principal

Le budget provincial ne s’est pas attaqué à votre fardeau fiscal global

  • Accueil
  • Influence
  • Le budget provincial ne s’est pas attaqué à votre fardeau fiscal global

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a déposé son budget 2017-2018 à Fredericton le 7 février 2017. 

Voici quelques faits saillants du budget :

  • Il n’y a pas de nouvelles taxes.
  • Le taux d’imposition des PME passe de 3,5 % à 3 %.
  • L’enveloppe du tourisme grimpe de 17,6 %, celle de l’éducation de 4,9 % et celle de la santé de 3,3 %.
  • Le gouvernement affirme qu’il atteindra l’équilibre budgétaire en 2020-2021. 

Le déficit projeté est de 192 millions $ et on s’attend à ce que la dette culmine à 14,4 milliards $ avec des intérêts sur la dette dépassant les 700 millions $ annuellement. La croissance du PIB devrait atteindre 0,6 en 2017, alors qu’elle était de 0,4 en 2016. 

Nous sommes déçus de voir que le budget n’a pas tenu compte des besoins des PME et que le gouvernement a ignoré nos principales recommandations budgétaires. La réduction du taux d’imposition des PME est un effort louable, mais ce n’est pas suffisant pour compenser les coûts additionnels que le gouvernement impose aux entrepreneurs de la province. Au cours des deux dernières années, les propriétaires d’entreprise ont connu plusieurs hausses, notamment de l’impôt foncier, de la taxe sur l’essence et les carburants, de la taxe sur le transfert de biens réels, de l’impôt sur le revenu des particuliers, du salaire minimum et de la taxe de vente harmonisée (TVH). 

Et ce n’est pas terminé : le salaire minimum devrait encore monter, même chose pour les cotisations à l’assurance-emploi, à la commission des accidents du travail et au Régime de pensions du Canada, et il ne faut pas oublier la taxe sur le carbone. Tout cela dans les deux prochaines années. 

Quelque 79 % de nos membres affirment que réduire le fardeau global des taxes et des impôts est la mesure la plus importante que le gouvernement peut prendre pour soutenir les PME. Pourtant, il semble que le gouvernement ne comprend pas la réalité des entrepreneurs de la province. 

Nous allons continuer à défendre vos intérêts en rappelant au gouvernement que la croissance de notre économie et la création d’emplois au Nouveau-Brunswick passent par un environnement plus favorable aux petites entreprises. 

Des questions sur le budget?

Parlez à un conseiller FCEI

1 888 234-2232

[email protected]