Passer au contenu principal

Les règlements de l’ACIA coûtent 657 millions $ par année aux agriculteurs canadiens

  • Accueil
  • Influence
  • Les règlements de l’ACIA coûtent 657 millions $ par année aux agriculteurs canadiens

En cette 3e journée de la 5eSemaine de sensibilisation à la paperasserieMC, la FCEI a publié son Évaluation de l’Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA). Ce rapport estime pour la toute première fois le coût de la conformité aux règlements de l’ACIA, qui représente 657 millions $ par année pour les agriculteurs canadiens.

L’Évaluation de l’ACIA s’appuie sur un sondage que la FCEI a réalisé auprès de ses membres agriculteurs. Ce rapport effectue une analyse approfondie de l’interaction entre l’ACIA et les agriculteurs ainsi que de son impact sur le secteur agricole.

Nous savons que les propriétaires d’exploitations agricoles soutiennent les règlements légitimes pour assurer la salubrité et la sécurité des aliments, mais ils en ont assez que l’ACIA les fasse tourner en rond. En fait, ils sont souvent frustrés parce qu’ils doivent dépenser des milliers de dollars et passer un nombre d’heures incalculable à essayer de comprendre des formulaires qui prêtent à confusion ainsi que des renseignements contradictoires. En plus, ce temps et cet argent sont gaspillés à remplir de la paperasse plutôt qu’à servir à quelque chose de plus utile comme assurer la salubrité des aliments.

Principaux résultats de l’Évaluation de l’ACIA :

  • Depuis 2006, le coût moyen annuel de la conformité aux règlements et à la paperasse de l’ACIA est passé de 19 000 $ à 20 396 $ par exploitant agricole.
  • Un seul agriculteur sur cinq estime que l’ACIA fournit dans l’ensemble un service de bonne qualité. Ce résultat n’a toutefois pas changé depuis 2006, ce qui indique qu’il n’y a visiblement eu aucune amélioration sur ce plan.
  • 60 % des propriétaires d’exploitations agricoles indiquent que la réglementation de l’ACIA ajoute beaucoup de stress dans leur vie.
  • 46 % sont d’avis que la réglementation de l’ACIA est une sérieuse entrave à la productivité de leur entreprise. Ce résultat est en hausse par rapport à 2006 (40 %).

L’Évaluation indique par ailleurs que l’ACIA a réalisé des progrès sur le plan de l’accessibilité et de l’attitude de son personnel, mais il est clair qu’elle a encore beaucoup de travail à faire pour améliorer sa communication et son service dans son ensemble.

Nous vous invitons à démontrer votre appui à la lutte contre la paperasserie en signant la pétition en ligne que nous transmettrons ensuite aux gouvernements.