Passer au contenu principal

Travaux routiers : des coûts cachés qui affectent votre entreprise

  • Accueil
  • Influence
  • Travaux routiers : des coûts cachés qui affectent votre entreprise

Les travaux routiers sont un irritant majeur pour plusieurs d’entre vous. Ils vous font perdre des ventes, vous occasionnent des coûts additionnels et sont une source de stress. Dans certains cas, ils peuvent même mettre en péril la survie de votre entreprise. C’est pourquoi nous avons décidé de nous attaquer à ce problème.

Nous avons lancé le défi aux municipalités du pays de mettre en place une politique visant à réduire les impacts négatifs des chantiers sur les PME, incluant un programme d’indemnisation pour les entreprises les plus durement touchées.

Félicitations à la Ville de Montréal, qui a été la première à relever notre défi! Elle a suivi plusieurs des recommandations du Comité consultatif sur le Plan commerce auquel a siégé la FCEI. Le programme d’Aide financière de la Ville de Montréal pour les entreprises affectées par des chantiers majeurs sera rétroactif au 1er janvier 2016 et représente un investissement de 25 M$.

La FCEI au lancement du programme d'aide financière de Montréal

À gauche : Simon Gaudreault, directeur principal de la recherche nationale à la FCEI, avec la mairesse de Montréal, Valérie Plante, lors de l’annonce de la mise en place du programme. À droite : M. Gaudreault au dévoilement des détails du programme.

Si vous avez une entreprise à Montréal et que vos activités ont été ou sont perturbées par un chantier majeur, voici ce que vous devez savoir :

  • Vos pertes financières seront remboursées à 85 %, jusqu’à un maximum de 30 000 $ par année.
  • Vous pourrez présenter votre demande dès la mi-janvier 2019.
  • Les premiers remboursements seront effectués au printemps 2019.
  • Le processus de demande a été simplifié et vous n’aurez qu’à présenter vos déclarations d’impôts et vos rapports de TPS/TVQ.
  • Vous pourrez transmettre votre demande électroniquement.

Vous avez des questions sur le programme ? Appelez votre conseiller FCEI, il pourra vous aider!

Nous continuons nos démarches et demandons aux autres municipalités d’emboîter le pas à la Ville de Montréal, parce que des chantiers qui affectent les entreprises, il y en a partout.

Des dizaines de milliers d’entreprises touchées

Nous avons sondé  les membres de la FCEI et 41 % ont affirmé avoir subi l’impact des travaux de construction entre 2012 et 2017. Pour 5 % des PME sondées, les travaux ont fortement nui à l’entreprise. Cela représente 65 000 PME au Canada qui ont souvent dû faire des emprunts, déménager ou carrément fermer leurs portes en raison de l’impact négatif majeur des travaux d’infrastructure sur leurs activités.

Les conséquences des chantiers routiers sont variées :

  • 64 % ont été perturbées par la circulation, la poussière, les débris ou le bruit
  • 63 % ont vu leur clientèle éprouver de la difficulté à se stationner ou accéder à l’entreprise
  • 46 % ont perdu des ventes
  • 23 % ont souffert de stress
  • 21 % ont dû puiser dans leurs économies personnelles ou d’entreprise
  • 14 % ont essuyé des dépenses supplémentaires
  • 7 % ont même songé à fermer ou à déménager
Des solutions existent

Les travaux routiers sont un mal nécessaire et des solutions existent pour en atténuer les impacts sur votre entreprise. Nous faisons des représentations auprès des municipalités et leur avons lancé un défi pour qu’elles mettent en place une politique pour soutenir les PME qui sont menacées par les grands projets d’infrastructure. Cette politique devrait comprendre 5 éléments essentiels :

  1. D’abord et avant tout, un programme d’indemnisation municipal pour les travaux qui vous nuisent moyennement ou fortement sur une période prolongée.
  2. Une règle d’absence de surprise obligeant les municipalités à suivre l’état des infrastructures et à vous informer des travaux longtemps à l’avance.
  3. Une planification stratégique des travaux avec le principe de ne creuser qu’une seule fois, en privilégiant le moment le plus opportun pour les travaux et en prévoyant leur déroulement par étape.
  4. Un processus contractuel amélioré dans le cadre duquel les contrats comporteraient des dispositions d’atténuation des impacts et un système de primes et de pénalités, surtout pour les travaux terminés en avance ou en retard.
  5. La désignation d’un agent de liaison auprès des entreprises pour chaque projet, doté de pouvoirs de gestion, chargé notamment d’exercer le rôle d’intermédiaire entre vous et les responsables du chantier.
La bataille se poursuit

Nous continuerons à mettre de la pression sur les municipalités pour qu’elles vous aident à survivre aux travaux routiers. Vous avez une histoire à nous raconter? Des photos à nous envoyer? Appelez votre conseiller.