Passer au contenu principal

Vos coûts de cartes de crédit : objectif équité!

Les cartes de crédit sont peut-être pratiques et avantageuses pour vos clients, mais pour vous, c’est une autre histoire. Leurs coûts ne cessent d’augmenter, et c’est devenu un de vos principaux irritants. Depuis le début, nous nous battons pour vous.

Cela fait des années que nous frappons fort auprès des gouvernements et de l’industrie des cartes de crédit pour qu’ils nous entendent. Ce que nous demandons pour vous? De l’équité et de la transparence au niveau du traitement des paiements.

Nous avons marqué des points en remportant plusieurs victoires de taille :

  • La mise en place d’un code de conduite qui vous donne plus de pouvoirs auprès des fournisseurs de service de traitement des paiements.
  • La préservation du système de débit Interac à faible coût au Canada.
  • Une réduction de vos frais sur les services de Visa et Mastercard.
  • Une baisse des taux Mastercard exclusifs aux membres FCEI.
  • La possibilité (à venir) de facturer des frais supplémentaires pour les cartes privilèges.

 

Mais tout n’est pas encore gagné! Nous ne lâcherons pas la pression tant que nous n’aurons pas atteint nos objectifs.

Taux réduits

Il nous aura fallu plusieurs années pour réussir à convaincre Visa et Mastercard de réduire pour la toute première fois leurs taux d’interchange pour l’acceptation des cartes de crédit. Les taux réduits sont entrés en vigueur en avril 2015. Le taux moyen sera également gelé au cours des cinq prochaines années.

  • Économies sur les cartes Visa
    • Régulières (Classique, Or, Platine) : 7,8%
    • Infinite : 7,5%
    • Infinite Privilège : 7,6%
  • Économies sur les cartes Mastercard
    • Régulières (cartes de base) : 6,3%
    • World : 11,5%
    • World Elite : 5,8%

 

Remarque : Ces taux sont imposés à la majorité des PME pour les transactions électroniques, au comptoir par carte à puce ou à bande magnétique. Mastercard a annoncé une catégorie de taux réduits pour 24 types d’entreprises indépendantes, notamment les restaurants et les magasins populaires.

Nous avons joué un rôle essentiel dans cette avancée. Face à nos pressions, le gouvernement fédéral, les sociétés de cartes de crédit et les banques ont fini par céder. Impossible toutefois d’y parvenir sans le soutien des propriétaires de PME d’un bout à l’autre du pays.

Concrètement, ce que cela signifie pour les chefs de PME, c’est qu’ils peuvent oublier les hausses de frais régulières et les frais exorbitants associés aux cartes privilèges.

Nous avons également conclu une entente avec Mastercard pour accorder à nos membres des taux encore plus bas!

Code de conduite

C’est en grande partie grâce à notre travail que le Code de conduite pour l’industrie canadienne des cartes de crédit et de débit a vu le jour. Mis en place en 2010 par le gouvernement canadien, le Code a préservé le système de débit à faible coût au pays et donné aux commerçants certains pouvoirs auprès de l’industrie des cartes de crédit – une première. Des améliorations y ont été apportées en 2015, comprenant :

  • l’imposition de limites sur le renouvellement automatique des contrats;
  • la couverture du traitement des paiements par appareils mobiles et sans contact, et
  • l’assurance que les petits commerçants peuvent profiter des taux réduits.

 

L’efficacité du Code a déjà été mise à l’épreuve à plusieurs reprises, et à chaque fois, les résultats ont été concluants. La FCEI et ses membres se sont prévalus du Code pour résoudre des différends liés :

  • aux pénalités de résiliation à la suite de changements apportés à des contrats de service,
  • à l’utilisation des cartes de débit pour faire des achats en ligne, et
  • au fait de divulguer dans les contrats et sur les relevés des renseignements importants sur les frais exigés aux commerçants.

 

Nous travaillons en étroite collaboration avec le gouvernement et divers organismes comme l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) pour veiller à ce que l’objectif principal du Code – la protection des consommateurs et des commerçants – soit atteint.

Surcharge

En juin 2017, Visa et Mastercard ont annoncé que les commerçants allaient pouvoir facturer certains frais supplémentaires pour les transactions par carte de crédit d’ici la fin de 2018 (date à confirmer). C’est là le fruit de plusieurs années d’efforts de notre part pour convaincre l’industrie de vous permettre de compenser la hausse des coûts.

Tous les détails ne sont pas encore disponibles, mais nous espérons que vous pourrez :

  • facturer des frais allant jusqu’à 2,5 %, ou le coût de l’acceptation de la carte,
  • appliquer ces frais sur Visa ou Mastercard, ou juste sur les cartes privilèges aux coûts plus élevés.

 

Si vous décidez de facturer une surcharge, vous devez en aviser :

  • votre fournisseur de service de traitement des paiements, et
  • vos clients, au point de vente et sur les reçus.

 

La plupart des commerçants ne veulent pas imposer de surcharge sur les cartes de crédit de peur de perdre des ventes ou des clients. Mais il faut savoir que cette tactique est importante parce qu’elle leur permet de riposter, individuellement et collectivement, si jamais l’industrie essaie à nouveau d’augmenter les frais. Dans certains secteurs (comme le commerce interentreprises), il peut être également utile de facturer des frais supplémentaires lorsqu’un achat important est porté à une carte.

Économies

Vous pouvez tirer le maximum de la lutte que nous menons pour vous :

  • Profitez des frais d’interchange réduits de Mastercard offerts exclusivement aux membres FCEI.
  • Profitez pleinement des taux préférentiels et des tarifs exclusifs de Chase.
  • Encouragez vos clients à utiliser leur carte de débit au lieu de leur carte de crédit grâce aux articles promotionnels gratuits FCEI-Interac!

 

Nous sommes là pour vous

Si le Code de conduite vous donne plus de pouvoirs auprès des fournisseurs de service de traitement de paiement, il ne vous garantit pas pour autant d’être tout le temps bien traité.

Les conseillers FCEI ont des ressources utiles si vous avez un problème au niveau des cartes de crédit, que ce soit pour :

  • Choisir un service de traitement des paiements.
  • Connaître vos droits et responsabilités en tant que commerçant.
  • Savoir comment réduire vos coûts avec Interac.