Passer au contenu principal

Assouplissement du régime d'assurance parentale : des impacts potentiels sur les PME?

  • Accueil
  • Media
  • Assouplissement du régime d'assurance parentale : des impacts potentiels sur les PME?

Montréal, le 1er février 2018 – Bien que la FCEI soit en accord avec les objectifs du gouvernement de favoriser la conciliation travail-famille, elle souhaite que Québec demeure ferme sur le fait que les mesures d’assouplissement au Régime québécois d’assurance parentale (RQAP) soient appliquées seulement suivant une entente avec l’employeur et non qu’elles deviennent le régime par défaut. « Il faut comprendre que si un tel scénario devenait obligatoire, ça serait un véritable casse-tête de gestion pour les employeurs, qui ont déjà maille à partir avec plusieurs des conditions actuelles. Bien que nous saluons le fait que l'intention soit de demeurer flexible, il est certain qu'il y aura quand même des impacts dans plusieurs PME. Nous savons que le diable se cache souvent dans les détails, alors souhaitons qu'on ne le verra pas apparaître quand nous aurons davantage de précisions sur comment se concrétisera cette annonce », affirme Martine Hébert, vice-présidente principale et porte-parole nationale à la FCEI.

La FCEI tient à rappeler que plusieurs PME offrent déjà des mesures de conciliation travail-famille. En effet, un récent sondage démontre que plus de 90 % des PME offrent des mesures de conciliation. Parmi les mesures les plus populaires on retrouve :

  • Flexibilité dans le choix des vacances (70 %)
  • Congés non rémunérés pour des obligations personnelles, comme un rendez-vous à la garderie ou des rendez-vous médicaux et bancaires (58 %)
  • Flexibilité dans les horaires de travail, par exemple des heures de début et de fin flexibles (52 %)

« Les mesures volontaires sont toujours préférables aux mesures imposées, qui peuvent avoir des impacts importants sur les petites et moyennes entreprises et qui comportent des effets pervers qui finissent parfois par avoir des effets contraires à ceux recherchés. La FCEI entend poursuivre ses démarches auprès du gouvernement pour s’assurer que tout changement aux conditions et normes du travail tiendra compte de la réalité des PME », a conclu Mme Hébert.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions. Visitez le fcei.ca pour plus d’informations.

Renseignements :
Mélanie Raymond, attachée de presse et conseillère aux affaires publiques, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]