Passer au contenu principal

Baromètre des affaires : la confiance des PME reste stable en juin

  • Accueil
  • Media
  • Baromètre des affaires : la confiance des PME reste stable en juin

Montréal, le 28 juin 2018 – La confiance des propriétaires de PME s’est maintenue en juin, après avoir fait un véritable bond en mai. L’indice du Baromètre des affairesMD de la FCEI a tout juste perdu 0,3 point par rapport au mois précédent, atteignant 62,2.

« Cette stabilité montre que la croissance économique est modérée et qu’elle n’a pas atteint son plein potentiel, fait remarquer Simon Gaudreault, directeur des affaires économiques à la FCEI. Il y a quatre provinces en haut de l’échelle de confiance et quatre en bas. Les deux autres n’ont pas bougé. »

La proportion de répondants satisfaits de leurs résultats a atteint un niveau record (47 %), et ils ne sont que 10 % à les déplorer. Les plans d’embauche à temps plein se sont également améliorés, 19 % des entrepreneurs prévoyant recruter du personnel, contre seulement 9 % qui envisagent de réduire leurs effectifs.

Lorsque l’indice varie entre 65 et 70, cela signifie normalement que l’économie tourne à plein régime et qu’une majorité de chefs de PME s’attendent à de meilleurs résultats au cours des 12 prochains mois.

Résultats provinciaux : l’Île-du-Prince-Édouard et le Québec restent en tête du classement

C’est encore une fois à l’Île-du-Prince-Édouard (74,5) et au Québec (72,8) que le niveau de confiance est le plus élevé, l’indice ayant gagné 4,7 points au Québec par rapport à mai. En Alberta, l’indice a bien progressé : +3,3 points. En revanche, on constate des baisses en Saskatchewan, en Ontario et au Nouveau-Brunswick. Les résultats de Terre-Neuve-et-Labrador, de la Colombie-Britannique et du Manitoba ont fait du surplace, mais en deçà de la moyenne nationale. 

Résultats sectoriels : l’agriculture et les ressources naturelles reculent

Les indices sectoriels sont compris dans une fourchette très étroite (entre 60 et 66), à l’exception de l’agriculture et des ressources naturelles. Les propriétaires de PME citent la pénurie de main-d’œuvre qualifiée comme principal facteur limitant la croissance des ventes et de la production. Pour eux, les principales contraintes de coûts sont le fardeau fiscal (taxes et impôts) et réglementaire, les coûts salariaux et les coûts de l’énergie et des carburants.

Lisez le Baromètre des affairesMD de juin.

Les résultats de juin 2018 s’appuient sur 798 réponses recueillies auprès d’un échantillon aléatoire stratifié de membres FCEI dans le cadre d’un sondage par Internet à accès contrôlé. Les données se fondent sur les réponses reçues jusqu’au 18 juin. Les résultats sont exacts à +/- 3,9 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions. Visitez fcei.ca pour plus d’informations. 

Renseignements :  
Mélanie Raymond, attachée de presse et conseillère aux affaires publiques, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]