Passer au contenu principal

Budget 2018 de Montréal : la FCEI s’inquiète de la croissance des dépenses et des taxes

  • Accueil
  • Media
  • Budget 2018 de Montréal : la FCEI s’inquiète de la croissance des dépenses et des taxes

Montréal, le 10 janvier 2018 – À la suite de la présentation du budget 2018 de la Ville de Montréal, la FCEI s’inquiète de la hausse importante des dépenses de 5,2 % par rapport à 2017. « Cette augmentation est bien supérieure à la référence raisonnable, soit l’inflation et la croissance de la population prévues. Nous demandons donc à la Ville de faire un effort supplémentaire afin de mieux contrôler ses coûts et ainsi alléger le fardeau fiscal des contribuables, dont les PME », a affirmé Simon Gaudreault, directeur des affaires économiques à la FCEI.

Ce bond notable des dépenses se traduit par une augmentation moyenne de la charge fiscale de 3 % pour les propriétaires d’immeubles non résidentiels. « Même si cette hausse des taxes est moins élevée que dans le résidentiel, elle n’en demeure pas moins bien supérieure à l’inflation prévue de 2,1 %. Les PME de Montréal paient toujours en moyenne plus de quatre fois les taxes du résidentiel pour une même valeur d’immeuble et devront à nouveau subir d’importantes augmentations de coûts, elles qui ont pourtant déjà tant donné au cours des dernières années. La vitalité de l’économie montréalaise dépend en grande partie de ses PME et il faut plus que jamais se préoccuper d’améliorer leur environnement d’affaires, dont en priorité leur fiscalité », a ajouté M. Gaudreault.

Quelques points positifs
La révision de la fiscalité non résidentielle également annoncée aujourd’hui est, selon la FCEI, un pas dans la bonne direction. À cet effet, elle tient à offrir une pleine collaboration à la Ville dans sa recherche d’une meilleure équité en matière de taxation des PME montréalaises.
 
La FCEI est de plus satisfaite de constater que les coûts de rémunération de la Ville sont davantage maîtrisés. La rémunération globale est en croissance de 1,4 % (soit sous l’inflation projetée) et le plan de contrôle des effectifs prévoit des économies de 9,7 millions de dollars en 2018. De plus, la part de la rémunération dans le budget total descend et passe à moins de 43 %. Il s’agit de développements positifs, considérant que la rémunération est le principal poste de dépenses.

Enfin, les investissements dans les infrastructures vieillissantes de Montréal sont aussi les bienvenus, mais il faudra se préoccuper davantage de l’impact des travaux sur les commerçants. « Nous avons noté les intentions de Mme Plante en matière de compensation pour les travaux et la FCEI continuera, comme elle l’a fait régulièrement ces dernières années, à insister auprès de la Ville pour qu’un programme destiné aux commerçants touchés soit mis en place rapidement », a conclu Simon Gaudreault.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions. Visitez le fcei.ca pour plus d’informations.

Renseignements :
Mélanie Raymond, attachée de presse et conseillère aux affaires publiques, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]