Passer au contenu principal

COVID-19 : fermeture des lieux de rassemblement, la FCEI implore le gouvernement du Québec d’annoncer des mesures d’aide rapidement

  • Accueil
  • Media
  • COVID-19 : fermeture des lieux de rassemblement, la FCEI implore le gouvernement du Québec d’annoncer des mesures d’aide rapidement

Montréal, le 15 mars 2020 – Depuis jeudi, le gouvernement du Québec a annoncé une série de mesures pour protéger la santé publique face à la propagation de la COVID-19. Aujourd’hui, le premier ministre M. François Legault a posé un geste additionnel et nécessaire, ordonnant la fermeture de plusieurs espaces de rassemblement. La liste des lieux visés comprend notamment les bars, les centres d’amusement et les centres de conditionnement physique. Les restaurants doivent quant à eux opérer à capacité réduite.

« Les mesures annoncées ce matin sont importantes considérant la situation exceptionnelle que l’on vit. Cependant, celles-ci ne seront pas sans effet sur les petites et moyennes entreprises ni sur leurs employés. La liquidité est névralgique pour ces PME et le fait qu’il n’y ait pas d’entrée d’argent pourrait les obliger à prendre des décisions drastiques, comme des mises à pied ou les mener à la faillite. Les entrepreneurs vivent tout comme la population un stress face à la prolifération de la COVID-19, mais aussi une crainte quant à la survie de leur entreprise, » a déclaré François Vincent, vice-président Québec, à la FCEI.

Des mesures pour soutenir l’économie locale
Cette situation exceptionnelle nécessite des mesures spécifiques. La FCEI implore le gouvernement d’annoncer rapidement des politiques d’aide qui permettront aux PME touchées de garder la tête au-dessus de l’eau et de réagir plus rapidement. Les mesures suivantes pourraient être adoptées :

  • Mettre en place un congé de taxe sur la masse salariale offrant ainsi des liquidités pour les entreprises pour payer les salaires ;
  • Permettre aux municipalités d’accorder un congé de taxes foncières, le cas échéant ;
  • Ne pas imposer de pénalités et d’intérêts aux PME en cas de retard dans les versements de TVQ et à l’égard d’autres obligations fiscales ;
  • Suspendre momentanément les vérifications fiscales d’usage qui causent déjà du stress aux propriétaires d’entreprise;
  • Revoir les restrictions sur l’impôt et les programmes gouvernementaux pour accéder à la main-d’œuvre pour les secteurs des services et de la construction;
  • Soutenir financièrement les entreprises qui pourraient être obligées d’interrompre leurs activités de façon temporaire, voire permanente et
  • Mettre en place des mesures pour les entrepreneurs, travailleurs autonomes ou employés qui se retrouveraient sans salaire.

Rappelons que la moitié des entreprises québécoises comptent moins de cinq employés et près du trois-quarts compte moins de 10 employés. Aussi, sont-elles plus vulnérables à des chocs externes.

Selon les données de la FCEI, ces dernières s’appuient toujours sur des options de financement moins risquées. C’est ainsi qu’un propriétaire sur cinq utilise les options de financement personnel offertes par les banques (prêts personnels, lignes de crédit). D’autres, en revanche, se tournent vers le crédit-bail (14 %), l’emprunt de fonds auprès d’amis ou de membres de la famille (13 %), l’hypothèque commerciale (7 %), la Banque de développement du Canada (6 %) ou le capital-risque (3 %).

Le leadership de l’État et le dévouement du personnel soignant sont à saluer
La FCEI souhaite saluer le leadership du gouvernement du Québec dans la gestion du coronavirus ainsi que sa communication transparente face à la population. Elle aimerait également signifier sa très haute considération envers le personnel soignant qui travaille avec beaucoup d’ardeur afin de contenir la propagation du virus.

« La FCEI est présente pour accompagner et rassurer les dirigeants d’entreprises ainsi que leurs employés. Nous désirons tout comme le premier ministre Legault passer à travers cette situation singulière le plus rapidement et efficacement possible, » a conclu M. Vincent.

La FCEI restera à l’affût pour soutenir les PME
Afin de mieux comprendre les impacts et les situations vécues par les entrepreneurs, la FCEI a lancé un sondage national pour obtenir des données sur l’évolution de leur réalité et mieux communiquer leurs préoccupations aux gouvernements.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –
Renseignements :
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Cell. : 514 817-0228
[email protected]