Passer au contenu principal

COVID-19 : le Québec a besoin de ses travailleurs agricoles temporaires

  • Accueil
  • Media
  • COVID-19 : le Québec a besoin de ses travailleurs agricoles temporaires

Montréal, 18 mars 2020 - La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) qui représente plus de 1 000 entreprises agricoles au Québec demande au gouvernement fédéral d’assouplir son interdiction d’entrée au pays, au bénéfice des travailleurs étrangers temporaires dont le travail est nécessaire à la culture et à l'approvisionnement des fruits et légumes du Québec.

« La FCEI joint sa voix à celle de l’Union des producteurs agricoles (UPA) pour demander que les travailleurs étrangers temporaires du Mexique, du Guatemala et des autres pays d’Amérique latine, puissent continuer de travailler au Québec. Il est urgent que le Canada s’entende avec les pays concernés afin d’assurer une circulation sécuritaire et sanitaire de ces travailleurs avant le réchaud printanier, » a souligné François Vincent, vice-président à la FCEI.

Au Québec seulement, ce sont 16 000 travailleurs étrangers temporaires qui participent au processus de culture horticole sur plus de 13 000 fermes. Sans leur aide, les Québécois n’auraient pas accès à des produits frais et locaux.

75 % des exploitants agricoles au Canada ne pourraient pas fonctionner sans travailleurs étrangers
Dans le cadre d’un coup de sonde effectué par la FCEI, ce sont trois exploitants agricoles sur quatre qui ont répondu par l’affirmative à la déclaration suivante : « Mon entreprise ne pourrait pas fonctionner sans travailleurs étrangers, ce qui mettrait en péril les emplois de mes employés canadiens. »

« Année après année, les employeurs nous ont exprimé leurs préoccupations quant à la quantité de formulaires compliqués, aux paiements des frais non remboursables et aux mois d’attente pour pouvoir accueillir chez eux les travailleurs étrangers temporaires. Nos agriculteurs n’ont pas le choix que d’avoir recours à la précieuse aide de ces travailleurs pour assurer la survie de leurs entreprises, » a conclu M. Vincent.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –
Renseignements :
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Cell. : 514 817-0228
[email protected]