Passer au contenu principal

Énoncé économique fédéral : plusieurs bonnes nouvelles attendues par les PME

  • Accueil
  • Media
  • Énoncé économique fédéral : plusieurs bonnes nouvelles attendues par les PME

Montréal, le 21 novembre 2018 – Selon la FCEI, l’Énoncé économique présenté aujourd’hui par le gouvernement fédéral comporte plusieurs bonnes mesures qui étaient attendues par les PME. Elle note en particulier les annonces concernant l’aide à l’investissement et en allègement réglementaire. « Après les récents changements ayant accentué la pression fiscale sur les PME, nous sommes heureux de constater que plusieurs éléments contenus dans l’Énoncé économique leur apporteront un certain soulagement », affirme Martine Hébert (M. Sc. écon.), vice-présidente principale et porte-parole nationale de la FCEI.   

Des incitatifs à l’investissement
En matière d’investissement, l’Énoncé prévoit notamment :

  • L’amortissement accéléré pour les équipements de fabrication et de transformation, permettant aux entreprises manufacturières de déduire entièrement le coût de l’achat d’un équipement dès l’année de l’acquisition.
  • Permettre aux entreprises de déduire entièrement le coût d’acquisition de matériel « propre », tel que les équipements éco-énergétiques et autres.
  • Un incitatif d’investissement accéléré permettant aux entreprises de bénéficier d’une déduction pour amortissement la première année équivalente à trois fois le taux applicable dans la catégorie (p. ex. : pour l’achat d’ordinateurs, de logiciels, de véhicules et autres).

« Nous voyons d’un bon œil les mesures d’amortissement accéléré pour les entreprises. Cela devrait stimuler l’investissement et l’innovation chez nos PME, tout en contribuant à maintenir leur compétitivité face à leurs homologues américaines, et dans le contexte actuel, cela est important », ajoute Mme Hébert.   

Des mesures prometteuses en allègement réglementaire
La FCEI, qui milite depuis plusieurs années en faveur de l’allègement réglementaire, est particulièrement ravie de constater que l’Énoncé économique du gouvernement comporte un éventail de mesures prometteuses dans ce domaine. On note particulièrement la présentation annuelle d’une loi de type « omnibus » permettant de moderniser et d’éliminer en continu la réglementation ainsi que la création d’un comité consultatif externe sur la compétitivité réglementaire.

« La réglementation est une préoccupation importante des PME. Nous saluons les jalons posés aujourd’hui par le gouvernement pour faciliter la vie des entreprises en la matière. Nous souhaitons continuer de travailler avec le gouvernement dans ce dossier. Nous profitons aussi de l’occasion pour réitérer l’importance de chiffrer les coûts de la réglementation pour les entreprises ainsi que de mettre en place une cible de réduction de la paperasse afin de s’assurer que les intentions se transforment en résultats », affirme Mme Hébert.

Des engagements en faveur du commerce intérieur et extérieur
La FCEI a toujours soutenu les initiatives visant à faire tomber les barrières au commerce intérieur et extérieur pour les PME. L’Énoncé d’aujourd’hui vient renforcer l’engagement du gouvernement à travailler avec les provinces pour aplanir les barrières au commerce interprovincial dans les secteurs de l’alimentation, du transport, de la construction et de l’alcool. Les annonces concernant le soutien à la diversification des exportations par les entreprises représentent aussi une bonne nouvelle et la FCEI entend poursuivre le dialogue avec le gouvernement afin que les PME puissent en bénéficier.

Quelques ombres au tableau…
Malgré les bonnes nouvelles contenues dans cet Énoncé, les PME demeureront sans doute inquiètes devant les augmentations auxquelles elles auront à faire face dans les mois à venir. Pensons aux hausses des cotisations prévues au RPC/RRQ à compter du 1er janvier prochain, à la nouvelle taxe sur le carbone dans certaines provinces ou encore aux impacts de la récente réforme fiscale du gouvernement fédéral. Le tout, sans compter que l’Énoncé ne comporte pas de plan de retour à l’équilibre budgétaire dans un avenir rapproché.

« Il faut toujours se rappeler que les déficits d’aujourd’hui sont les taxes et les impôts de demain. Si on ne veut pas miner les retombées potentielles des mesures annoncées aujourd’hui, il est important de continuer d’œuvrer à améliorer la compétitivité de nos entreprises et cela passe notamment par la fiscalité. Nous entendons d’ailleurs poursuivre nos discussions avec le gouvernement afin que son prochain budget comprenne des orientations en ce sens », conclut Mme Hébert.

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

Renseignements :
Mélanie Raymond, attachée de presse et conseillère aux affaires publiques, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]