Passer au contenu principal

Grève à Postes Canada : les deux tiers des PME canadiennes affectées négativement - des pertes moyennes de 3000 $

  • Accueil
  • Media
  • Grève à Postes Canada : les deux tiers des PME canadiennes affectées négativement - des pertes moyennes de 3000 $

Montréal, le 20 novembre 2018 – De nouvelles données publiées ce matin par la FCEI démontrent que les deux tiers des PME canadiennes interrogées affirment avoir été affectées négativement par la grève à Postes Canada. Pour ces dernières, les coûts de ces impacts s’élèvent à environ 3000 $ en moyenne. À l’approche de la période des Fêtes qui est cruciale pour plusieurs entreprises, devant l’impasse actuelle, la FCEI demande au gouvernement fédéral d’intervenir et d’adopter rapidement une loi spéciale forçant le retour au travail afin que la livraison du courrier reprenne normalement. Cette demande survient à la suite de la déclaration de Postes Canada hier, qui affirmait avoir épuisé tous ses recours dans la négociation et prévenait les consommateurs qu’ils devaient s’attendre à des délais prolongés dans la livraison des colis.

« De la perspective de plusieurs entreprises qui ont besoin des services de Postes Canada, les grèves tournantes se tiennent depuis une période quand même considérable, affirme Martine Hébert (M. Sc. écon.), vice-présidente principale et porte-parole nationale à la FCEI. Environ deux entreprises sur trois que nous avons interrogées au pays affirment avoir été affectées négativement par la grève et elles ont dû assumer des coûts additionnels estimés à environ 3000 $ en raison notamment de ventes perdues, de retards de paiements ou de l’utilisation de services alternatifs plus coûteux. »

Depuis le 18 novembre, la FCEI mène un sondage auprès de ses membres dans la plupart des provinces du Canada. Les autres résultats préliminaires obtenus révèlent que :

  • 87 % des PME considèrent les services de livraison de Postes Canada comme importants pour leur entreprise;
  • 67 % affirment qu’ils ont connu des problèmes de liquidité dans leur entreprise à cause des retards de réception ou de livraison de chèques et/ou de factures;
  • 41 % ont attendu des produits et des fournitures d’autres entreprises dont ils ont besoin pour la leur;
  • 35 % affirment que certaines de leurs marchandises ont été livrées en retard aux clients;
  • 71 % seraient en faveur d’une loi forçant le retour au travail;
  • 65 % ont indiqué qu’elles envisageaient de moins utiliser les services de Postes Canada en raison des perturbations dans les services.

« Ces mouvements de grève créent de l’incertitude qui conduit certains clients fidèles vers d’autres alternatives. Or, ces clients risquent de ne jamais revenir et cela devrait aussi préoccuper les syndicats dans le contexte actuel, ajoute Mme Hébert. Évidemment, les PME souhaitent que les parties en arrivent à une entente pour que Postes Canada recommence rapidement à offrir un service de livraison fiable à un coût raisonnable, mais à défaut d’y parvenir, le gouvernement devra sans doute adopter, d’ici la fin de la semaine, une loi spéciale », conclut Mme Hébert.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

Renseignements :
Mélanie Raymond, attachée de presse et conseillère aux affaires publiques, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]