Passer au contenu principal

Hausse des coûts de Travail sécuritaire NB : un nuage noir au-dessus des employeurs et des travailleurs

  • Accueil
  • Media
  • Hausse des coûts de Travail sécuritaire NB : un nuage noir au-dessus des employeurs et des travailleurs

Moncton, le 8 novembre 2018 – La FCEI demande au gouvernement du Nouveau-Brunswick de prendre des mesures immédiates pour maîtriser les coûts croissants de Travail sécuritaire NB et rétablir l’indépendance de son conseil d’administration.

Travail sécuritaire NB a annoncé aujourd’hui que le taux de cotisation moyen des travailleurs gonflera en 2019 de 1,70 $ à 2,92 $ par tranche de 100 $ de salaires cotisables. Ce taux est en passe de devenir le plus élevé de tout le pays.  

« La hausse des coûts n’est en fait pas liée à une augmentation des accidents du travail, mais au dérapage du régime d’indemnisation, déclare Louis-Philippe Gauthier, directeur des affaires provinciales à la FCEI. Les propriétaires d’entreprise sont exaspérés et très en colère, comme on peut le comprendre. Ils ne peuvent rien faire pour corriger la situation, et pourtant, c’est à eux qu’on demande de payer pour l’erreur que le gouvernement a faite en 2015! »

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a effectivement modifié en 2015 les règles régissant le Tribunal d’appel des accidents au travail (TAAT). Depuis, ce dernier a infirmé plusieurs décisions de Travail sécuritaire NB, qui s’est ainsi retrouvé dans l’incapacité de maîtriser les coûts du régime d’indemnisation. En 2017, un groupe de travail indépendant chargé par la province d’examiner le régime a formulé 28 recommandations visant à assurer sa viabilité à long terme.

« Le moment est venu, pour tous les membres de la nouvelle Assemblée législative, de collaborer afin de prendre rapidement des mesures basées sur les recommandations du groupe de travail, ajoute M. Gauthier. Si nos députés n’agissent pas tout de suite, la mise à mal du régime d’indemnisation se fera ressentir sur plusieurs décennies, et non pas juste sur quelques années, et engendrera inévitablement une baisse des prestations versées aux travailleurs accidentés. »

Dans un sondage préélectoral mené par la FCEI en août auprès de ses membres propriétaires d’entreprise, la stabilisation des coûts d’indemnisation des travailleurs figurait parmi les quatre principaux enjeux prioritaires pour le nouveau gouvernement.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

Renseignements : 
Louis-Philippe Gauthier, directeur des affaires provinciales pour le Nouveau-Brunswick
Tél. : 506 961-5706
[email protected]