Passer au contenu principal

Immigration : la FCEI salue les nouveaux investissements en francisation et appelle à d’autres actions

  • Accueil
  • Media
  • Immigration : la FCEI salue les nouveaux investissements en francisation et appelle à d’autres actions

Montréal, le 5 juillet 2019 – La FCEI se réjouit de l’annonce du ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, M. Simon Jolin-Barrette, d’investir 70,3 M$ supplémentaires pour mieux franciser les personnes immigrantes. La FCEI encourage les mesures visant à favoriser une intégration harmonieuse des personnes immigrantes, car, au final, c’est la société et l’économie québécoises qui en ressortiront gagnantes.

« Les chefs de PME sont certainement désireux de faire leur part pour que l’intégration de leurs employés soit réussie. Le coup de pouce en francisation annoncé aujourd’hui sera également le bienvenu puisqu’il permettra d’augmenter les chances de succès des immigrants et de leurs employeurs. Néanmoins, il faut aussi bien comprendre les autres besoins et les limites auxquelles les PME sont actuellement confrontées », a réagi Simon Gaudreault, directeur principal de la recherche nationale à la FCEI.

La FCEI espère notamment que les nouvelles mesures ne s’accompagneront pas de charges supplémentaires pour les PME, dont l’obligation de libérer les employés sur les heures de travail afin d’assister à des programmes de francisation.

Ajuster la grille de sélection avant tout
Par ailleurs, la FCEI souhaite rappeler qu’il est essentiel de ne pas priver le Québec de talents étrangers qui n’auraient pas toutes les aptitudes linguistiques souhaitées. En ce sens, il importe que la grille de sélection en immigration soit revue. Dans sa forme actuelle, elle favorise les candidats ayant une connaissance approfondie du français, potentiellement au détriment d’autres candidats répondant davantage aux besoins actuels du marché du travail.

« Les pénuries de main-d’œuvre sont l’enjeu de l’heure actuellement au Québec et il importe que le gouvernement mette en place tous les efforts nécessaires pour soutenir les employeurs qui y font face. Dans ce contexte, il est primordial de se donner l’opportunité d’accueillir des travailleurs immigrants qui ont les compétences recherchées au Québec, quitte à investir par la suite pour les franciser », a affirmé Gopinath Jeyabalaratnam, conseiller aux affaires économiques et gouvernementales à la FCEI.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Dominique Des Rosiers, attaché de presse et conseiller aux affaires publiques
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]