Passer au contenu principal

La FCEI salue les efforts du gouvernement visant à contrer la pénurie de main-d’œuvre

  • Accueil
  • Media
  • La FCEI salue les efforts du gouvernement visant à contrer la pénurie de main-d’œuvre

Montréal, le 17 janvier 2019 – À la suite de l’annonce effectuée ce matin par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, monsieur Jean Boulet, la FCEI tient à saluer les efforts du gouvernement visant à soutenir les PME aux prises avec une pénurie de main-d’œuvre. Elle s’est aussi dite rassurée de voir que ce dernier en faisait une priorité. « Cela fait des mois que nos membres propriétaires de PME nous manifestent leurs préoccupations et, de plus en plus même, leur découragement devant les difficultés qu’ils éprouvent à recruter la main-d’œuvre dont ils ont besoin. Pour près de la moitié d’entre eux, cette pénurie est synonyme de pertes de ventes et de contrats ou encore de retards dans leurs projets d’investissements. Nous sommes donc heureux que le ministre de l’Emploi annonce cette “Grande corvée” pour pallier cette problématique », a réagi Martine Hébert (M. Sc. écon.), vice-présidente principale et porte-parole nationale de la FCEI.

L’accompagnement : une solution clé pour plusieurs PME
La FCEI estime que plusieurs des mesures annoncées pourraient aider bon nombre de PME à combler, à tout le moins en partie, leurs besoins de main-d’œuvre. Pensons notamment au soutien pour le recrutement de personnel et la gestion du travail ou encore en matière d’automatisation et de robotisation. « Ce type d’accompagnement est très utile dans les PME qui ne disposent pas d’un service de ressources humaines ou de l’expertise interne pour identifier ce qu’elles pourraient faire. On le dit souvent : ce n’est pas nécessairement l’aide directe en subventions qui manque, mais plutôt l’accès à l’expertise pour savoir ce qu’il est possible de faire dans l’entreprise pour pallier le problème de main-d’œuvre ou de productivité », ajoute Mme Hébert.

Des efforts à poursuivre
Enfin, la FCEI estime que les solutions à la pénurie de main-d’œuvre sont multiples et que le gouvernement doit continuer de concerter les actions des divers ministères et organismes concernés afin d’obtenir des résultats optimaux. En ce sens, il faut poursuivre le travail dans une perspective globale pour apporter une réponse diversifiée et durable à cette problématique. « Qu’il s’agisse d’immigration, de formation, d’innovation ou d’automatisation, ce sont toutes des pistes valables pour obtenir des résultats, mais il faut aussi travailler sur le court terme, comme par exemple, accueillir davantage de travailleurs étrangers temporaires, car le problème, c’est aujourd’hui que des milliers d’entreprises le vivent. Même si ce qui est annoncé ce matin n’est pas le remède miracle, nous avons tout de même espoir que cela apportera une part de solution à de nombreuses PME. D’ailleurs, en tant que membre de la Commission des partenaires du marché du travail, nous nous engageons à continuer de collaborer avec le gouvernement sur cet enjeu », conclut Martine Hébert.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives.

Renseignements :
Mélanie Raymond, attachée de presse et conseillère aux affaires publiques, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]