Passer au contenu principal

Lancement du système Arrima : un jalon important pour faire face aux pénuries de main-d’œuvre au Québec

  • Accueil
  • Media
  • Lancement du système Arrima : un jalon important pour faire face aux pénuries de main-d’œuvre au Québec

Montréal, le 27 juin 2019 – À la suite du lancement du système d’immigration en ligne Arrima effectué ce matin par le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, monsieur Simon Jolin-Barrette, la FCEI estime qu’il s’agit d’un jalon important pour contrer les pénuries de main-d’œuvre au Québec. En effet, selon le rapport trimestriel Postes à pourvoir de la FCEI, le Québec est la province qui connaît les pénuries de main-d’œuvre les plus sévères au pays avec plus de 120 000 postes restés vacants au début de l’année. En outre, ce sont les plus petites entreprises, celles qui ont moins de 20 employés, qui en ressentent davantage les contrecoups. Le système Arrima devrait permettre une meilleure correspondance entre les compétences des nouveaux arrivants et celles nécessaires pour les postes à pourvoir au sein des PME québécoises.

« Depuis plusieurs mois, nos membres propriétaires de PME nous partagent leurs préoccupations quant aux difficultés qu’ils éprouvent à recruter la main-d’œuvre dont ils ont besoin. Avec le lancement d’Arrima et du Portail Employeurs, c’est un monde de possibilité qui s’ouvre à eux afin de recruter la perle rare. Nous pensons que cela aura un impact positif sur le recrutement de talents » a réagi Simon Gaudreault, directeur principal de la recherche nationale à la FCEI.

Un système prometteur
Le système Arrima présenté par le ministre semble être une plateforme flexible et évolutive qui pourra s’adapter aux besoins du marché du travail du Québec presque en temps réel. Toutefois, pour qu’Arrima puisse livrer ses promesses, le gouvernement devra bien sûr redoubler d’efforts afin de faire connaître le système à un maximum de candidats et suivre l’évolution des déclarations. Il faudra aussi déployer des ressources en fonction des bassins de candidatures les plus intéressants pour le Québec. La FCEI continuera d’ailleurs à suivre attentivement les efforts du gouvernement et les résultats obtenus par Arrima et à offrir sa collaboration pour que ceux-ci soient bien alignés sur les besoins des PME faisant face aux pénuries de main-d’œuvre.

De plus, la FCEI insiste pour que la grille de sélection en immigration soit revue, car dans sa forme actuelle, elle favorise les candidats plus qualifiés. Il est donc nécessaire que cette grille allège les critères relativement au niveau de scolarité et bonifie ceux se rapportant aux domaines d’expertise les plus en demande.

« Pour qu’Arrima puisse fournir une solution adéquate aux défis des pénuries de main-d’œuvre, il est impératif d’effectuer une mise à jour des critères de la grille. À cet effet, nous avons bon espoir que le ministère saura apporter les changements qui s’imposent prochainement » a conclu Gopinath Jeyabalaratnam, conseiller aux affaires économiques et gouvernementales à la FCEI.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Dominique Des Rosiers, attaché de presse et conseiller aux affaires publiques
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]