Passer au contenu principal

Le marasme qui frappe les provinces pétrolières fait chuter la confiance des PME canadiennes

  • Accueil
  • Media
  • Le marasme qui frappe les provinces pétrolières fait chuter la confiance des PME canadiennes

Montréal, le 25 février 2016 – La confiance des propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME) n’a presque pas évolué en février. L’indice du Baromètre des affairesMD de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) a enregistré ce mois-ci une très légère hausse (0,3 point), s’établissant à 54,7. Il reste 10 points en dessous du taux de croissance normal de l’économie.

« Le pessimisme qui s’installe dans les provinces productrices de pétrole, surtout en Alberta, continue de peser sur le reste du pays, déclare Simon Gaudreault, économiste principal à FCEI. Le manque de tonus de l’économie canadienne se fait également ressentir sur les prix qui devraient augmenter en moyenne de 2,4 %. »

L’indice du Baromètre des affairesMD étant mesuré sur une échelle de 0 à 100, un niveau supérieur à 50 signifie que les entrepreneurs qui s’attendent à de meilleurs résultats pour les douze prochains mois sont plus nombreux que ceux qui envisagent une performance plus faible. L’indice varie normalement entre 65 et 70 lorsque l’économie réalise son plein potentiel de croissance.

À l’échelle des provinces, l’indice de confiance des propriétaires de PME a reculé d’un point en Colombie-Britannique (61,1), et il a de nouveau atteint un plancher record en Alberta (26,7), terminant ainsi bon dernier du classement national. Il a perdu plus de six points en Saskatchewan (52,4) en raison de l’affaiblissement du secteur des ressources, mais il s’est maintenu au Manitoba (61,5). Il a repris du poil de la bête en Ontario avec deux points de plus (60,8) et a progressé au Québec (66,3) où il affiche un de ses meilleurs niveaux depuis 2013 et se hisse à la deuxième place du palmarès. En revanche, l’indice a dégringolé à Terre-Neuve-et-Labrador (53,5) perdant 10 points, et en Nouvelle-Écosse, il a régressé de deux points comme en janvier, mais il demeure tout de même le plus fort à l’échelle nationale (66,9). Enfin, il est descendu au Nouveau-Brunswick (61,0), mais est remonté de cinq points à l’Île-du-Prince-Édouard (65,5).

Au niveau des industries, l’indice reste le plus faible dans les secteurs des ressources naturelles, de la construction et de l’agriculture, mais il est vigoureux dans les secteurs de l’information et des arts, des services professionnels et de l’hébergement/la restauration.

« Il y a quelques signes encourageants du côté des plans d’embauche qui se sont renforcés ce mois-ci, conclut M. Gaudreault. Toutefois, la fluctuation du dollar canadien continue de désavantager les chefs d’entreprise des secteurs du commerce de gros et de détail qui dépendent de l’importation. »

Les résultats de février 2016 s’appuient sur 723 réponses recueillies auprès d’un échantillon aléatoire stratifié de membres de la FCEI dans le cadre d’un sondage par Internet à accès contrôlé. Les données se fondent sur les réponses reçues au 15 février. Les résultats sont exacts à +\- 3,6 %, 19 fois sur 20.

Lisez le Baromètre des affairesMD de février.

À propos de la FCEI

La FCEI est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions, dont 24 000 au Québec.

Renseignements :
Amélie Desrosiers, 
Conseillère, Affaires publiques et relations médias, FCEI
Téléphone : 514 861-3234 (poste 224) | Cellulaire : 514 817-0228|
[email protected]