Passer au contenu principal

Les plans d’embauche à court terme demeurent stables

  • Accueil
  • Media
  • Les plans d’embauche à court terme demeurent stables

Moncton, le 2 octobre 2017 – Le niveau d’optimisme des chefs de PME du Nouveau-Brunswick a reculé, ce qui a fait plonger l’indice du Baromètre des affaires (60,8) comparativement au niveau enregistré dans le quart antérieur (63,6). Présentement, les plans d’embauche à court terme demeurent stables, quant à eux, 15 % des entrepreneurs envisageant d’engager du personnel, contre 12 % qui prévoient réduire leurs effectifs à temps plein. Environ quatre répondants sur dix estiment que leurs affaires vont bien, alors que 11 % n’en sont pas satisfaits.

Au niveau pancanadien, la confiance des propriétaires de PME a chuté en septembre. L’indice mensuel du Baromètre des affairesMD de la FCEI a perdu trois points (56,9), marquant une baisse pour le quatrième mois de suite. Depuis mai, où il avait atteint un point culminant, il a reculé de neuf points, descendant à son niveau le plus bas depuis mars 2016. 

La tendance négative se généralise ce mois-ci puisqu’on observe des pertes dans les dix provinces et dans 11 secteurs d’activités sur 13. Les propriétaires d’entreprise du Québec restent les plus optimistes, l’indice de la province étant plutôt bon (70,9). Les indices des Maritimes sont également supérieurs à la moyenne nationale, oscillant entre 60 et 65. La morosité est nettement plus visible dans le reste du pays : les indices de la Saskatchewan et de Terre-Neuve-et-Labrador s’inscrivent à 50,9 et à 52,0 respectivement, et l’Ontario ne s’en sort pas beaucoup mieux, avec 55,0 points. Les indices du Manitoba et de l’Alberta se situent, quant à eux, sous la barre des 58, et celui de la Colombie-Britannique passe sous les 60 pour la première fois depuis 2012. 

L’indice étant mesuré sur une échelle de 0 à 100, un niveau supérieur à 50 signifie que les entrepreneurs qui s’attendent à de meilleurs résultats pour les douze prochains mois sont plus nombreux que ceux qui envisagent une performance plus faible. L’indice varie normalement entre 65 et 70 lorsque l’économie réalise son plein potentiel de croissance. 

Les résultats du mois de septembre 2017 s’appuient sur 810 réponses recueillies auprès d’un échantillon aléatoire stratifié de membres de la FCEI dans le cadre d’un sondage par Internet à accès contrôlé. Les données se fondent sur les réponses reçues jusqu'au 18 septembre 2017. Les résultats sont exacts à +/-3,4 points de pourcentage, 19 fois sur 20. 

Pour plus des détails, contactez notre bureau au 506-855-2526. 

Le Baromètre des affaires est une publication mensuelle ainsi qu’une marque déposée de la FCEI.