Passer au contenu principal

Locaux commerciaux vacants : s’attaquer aux problèmes structurels et éviter les retouches cosmétiques

  • Accueil
  • Media
  • Locaux commerciaux vacants : s’attaquer aux problèmes structurels et éviter les retouches cosmétiques

Montréal, le 15 janvier 2020 — Représentant plus de 2 600 PME montréalaises, la FCEI a participé à la consultation publique sur la problématique des locaux commerciaux vacants que mène la Commission sur le développement économique et urbain et l’habitation. D’emblée, la FCEI souhaite souligner l’initiative prise par la Ville de s’attaquer à cet enjeu qui plombe les grandes artères commerciales et les quartiers résidentiels de leur dynamisme. Comme elle le reconnaît elle-même, c’est une problématique structurelle. 

« Montréal est l’une des villes canadiennes où le ratio d’impôt foncier commercial/résidentiel est le plus élevé. En effet, les commerçants paient quatre fois plus d’impôts que leurs voisins résidentiels sans pourtant recevoir quatre fois plus de services. Il est donc clair que le réel obstacle structurel à la vitalité économique de Montréal c’est la fiscalité, souligne François Vincent, vice-président à la FCEI. Pour les commerces qui ont pignon sur rue, ce n’est pas le seul obstacle, mais il est celui qui fait le plus mal. »

S’adapter à un environnement changeant 
Les petits commerçants font déjà face à des réalités entrepreneuriales difficiles comme les habitudes de consommation changeantes des gens, les travaux routiers, les politiques de stationnement, le commerce en ligne, etc. La lourde fiscalité ne les aide certainement pas à affronter cette tempête. La FCEI souhaite que la Ville saisisse l’occasion et envoie un signal fort quant à son désir de solutionner cette problématique.

«La métropole a moins de commerces per capita que d’autres grandes villes comme Toronto ou Vancouver.  Ce n’est peut-être pas une coïncidence, il y a un réel effort à faire pour améliorer l’environnement global de l’entrepreneur. Ces dernières années, la Ville a posé plusieurs actions salutaires pour soulager les commerçants de leur fardeau fiscal, mais elle doit continuer à progresser dans la même direction, » ajoute pour sa part, Gopinath Jeyabalaratnam, analyste principal des politiques à la FCEI.

Moins de paperasse pour donner du temps aux entrepreneurs
Les données de la FCEI ont permis de faire ressortir qu’un autre problème structurel réside dans la rigidité administrative de la Ville et dans ses services aux entrepreneurs. En effet, sept entrepreneurs montréalais sur dix sondés par la FCEI affirment que le fardeau réglementaire ajoute un stress important à leur vie. C’est pourquoi la FCEI demande que la métropole agisse pour simplifier la gestion des règlements et l’octroi des permis. Ainsi, la FCEI recommande également à la Ville de Montréal d’agir sur ce front en adoptant une politique d’allègement administratif et réglementaire, ainsi que de la création de bureaux de services dédiés spécifiquement aux entreprises. « Si l’on veut que les entrepreneurs motivés occupent les locaux vacants, on ne doit pas les décourager en les noyant dans des formulaires et des formalités trop lourdes. Il faut que la réglementation soit plus intelligente et qu’elle s’adapte à leur réalité » affirme François Vincent.

La FCEI propose également d’autres solutions : colliger davantage de données et de s’assurer de la contribution du milieu économique en créant un comité de suivi. La FCEI reconnaît le leadership de la Ville de Montréal dans la gestion de ce dossier. Elle souhaite lui offrir son entière collaboration à diagnostiquer et trouver des solutions adaptées aux PME.

Pour plus d'information, consultez le mémoire et les recommandations de la FCEI.

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus. 

– 30 –

Renseignements :
Milena Stanoeva, attachée de presse, FCEI
Cell. : 514 817-0228
[email protected]