Passer au contenu principal

Pénuries de main-d’œuvre au T4 2018 : premier relâchement depuis 2016, mais 409 000 emplois restent vacants

  • Accueil
  • Media
  • Pénuries de main-d’œuvre au T4 2018 : premier relâchement depuis 2016, mais 409 000 emplois restent vacants

Montréal, le 25 février 2019 –Le taux de postes vacants dans le secteur privé canadien a légèrement diminué au quatrième trimestre de 2018 (3,1 %), perdant 0,1 % par rapport au trimestre précédent, d’après le dernier rapport Postes à pourvoir de la FCEI. Au total, environ 409 000 postes sont restés vacants pendant au moins quatre mois, soit près de 41 000 de plus qu’un an auparavant.

« C’est la première fois depuis le 2e trimestre de 2016 que le taux de postes vacants baisse, mais le marché du travail reste serré, fait remarquer Simon Gaudreault, directeur principal de la recherche nationale à la FCEI. La situation n’a pas changé au Québec et en Colombie-Britannique notamment, le taux de postes vacants dépassant largement la moyenne nationale dans ces deux provinces. »

La demande de main-d’œuvre continue de faire pression sur les salaires, mais moins qu’aux trimestres précédents. Les entreprises ayant au moins un poste à pourvoir prévoient une augmentation moyenne globale des salaires de 2,3 %, contre 1,6 % pour les entreprises sans poste vacant.

Résultats par province
Avec 3,9 % de postes vacants, le Québec a continué de connaître la pénurie de main-d’œuvre la plus sévère au pays, suivi par la Colombie-Britannique (3,5 %). Le taux de postes vacants est demeuré stable en Ontario (3,1 %), et il a baissé au Manitoba (2,4 %), en Alberta (2,3 %), en Nouvelle-Écosse (2,2 %) et à Terre-Neuve-et-Labrador (1,5 %). Il est resté inchangé au Nouveau-Brunswick (2,7 %), en Saskatchewan (1,9 %) et à l’Île-du-Prince-Édouard (1,8 %), se situant encore une fois sous la moyenne nationale dans ces trois provinces.  
 

ProvinceTaux de postes vacantsÉvolutionNombre de postes vacants
Québec3,9 % 112 000
Colombie-Britannique3,5 % 66 600
Ontario3,1 % 160 600
Nouveau-Brunswick2,7 % 6 200
Manitoba2,4 %-0,1 %10 500
Alberta2,3 %-0,1 %37 100
Nouvelle-Écosse2,2 %-0,1 %6 700
Saskatchewan1,9 % 6 600
Île-du-Prince-Édouard1,8 % 800
Terre-Neuve-et-Labrador1,5 %-0,1 %2 200

Postes vacants par industrie
Le taux de postes à pourvoir a augmenté dans les secteurs de l’agriculture, de la construction et du commerce de gros et il a diminué dans les ressources naturelles, la fabrication, les services professionnels et les services personnels. Malgré la baisse, c’est dans ce dernier secteur que le taux reste le plus élevé (4,6 %), suivi par la construction (4,5 %). Il atteint un niveau plancher dans les secteurs de l’information (1,7 %) et de la finance (2,2 %). Il était généralement plus élevé dans les entreprises de moins de 20 employés.

Consultez le rapport Postes à pourvoir du 4e trimestre de 2018 pour connaître les résultats par province et par industrie.

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Mélanie Raymond, attachée de presse et conseillère aux affaires publiques, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]