Passer au contenu principal

Pénuries de main-d’œuvre dans les PME : 430 000 emplois restés vacants au Canada au 3e trimestre de 2018

  • Accueil
  • Media
  • Pénuries de main-d’œuvre dans les PME : 430 000 emplois restés vacants au Canada au 3e trimestre de 2018

Montréal, le 4 décembre 2018 – Les pénuries de main-d’œuvre ont continué de sévir dans les PME canadiennes au troisième trimestre de 2018. Le taux de postes vacants au pays a monté à 3,3 %, d’après le tout dernier rapport Postes à pourvoir de la FCEI. Au total, environ 430 000 postes sont restés vacants dans le secteur privé pendant au moins quatre mois parce que les employeurs n’ont pas pu trouver de travailleurs qualifiés.

« Le taux de postes vacants dépasse les records enregistrés avant la crise financière de 2008, fait remarquer Simon Gaudreault, directeur principal de la recherche nationale à la FCEI. Les PME ressentent vraiment la pression, en particulier au Québec, en Colombie-Britannique et en Ontario. Dans ce contexte, il y a fort à parier qu’en 2019, les chefs de PME investiront davantage dans les dépenses en capital que dans la main-d’œuvre et redistribueront la masse salariale en faveur de leurs employés-clés. »

La demande de main-d’œuvre continue d’exercer une pression à la hausse sur les salaires. Les employeurs qui ont au moins un poste vacant prévoient une augmentation moyenne globale des salaires de 2,6 %, contre 1,7 % en moyenne pour ceux qui n’en ont aucun.

Résultats par province
Avec 4,1 % de postes vacants, le Québec continue à connaître la pénurie de main-d’œuvre la plus sévère au pays. Le taux de postes à pourvoir en Colombie-Britannique s’est maintenu à 3,7 %, tandis qu’en Ontario, il est en légère hausse (3,3 %). Le taux a aussi augmenté en Nouvelle-Écosse et en Alberta (2,6 % dans ces deux provinces). Par contre, il est resté stable au Nouveau-Brunswick (2,7 %) et au Manitoba (2,6 %). Il est à son plus bas niveau en Saskatchewan, à l’Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador (2,0 %, 1,5 % et 1,3 % respectivement).  

ProvincesVacancy rateChangeUnfilled jobs
Québec4,1 %+0,1 %117 700
Colombie-Britannique3,7 % 67 100
Ontario3,3 %+0,1 %167 900
Nouveau-Brunswick2,7 % 6 300
Manitoba2,6 % 11 300
Nouvelle-Écosse2,6 %+0,1 %7 900
Alberta2,6 %+0,1 %41 800
Saskatchewan2,0 % 6 900
Île-du-Prince-Édouard1,5 % 700
Terre-Neuve-et-Labrador1,3 %-0,1 %2 100

Postes vacants par industrie
Le taux de postes vacants a augmenté dans les secteurs des services professionnels, de la construction, de l’agriculture, du pétrole et du gaz, mais il n’a pas bougé dans les autres. C’est dans le secteur des services personnels qu’il est le plus élevé (4,8 %) suivi de la construction (4,4 %) et des services professionnels (3,8 %). À noter que les entreprises de ces secteurs ont tendance à être en moyenne plus petites que dans les autres secteurs, ce qui tire leur taux de postes vacants vers le haut (les petites entreprises ont, toutes proportions gardées, plus de postes à pourvoir que les grandes). Le taux est à son niveau le plus bas dans les secteurs de la finance (2,1 %) et de l’information (1,8 %).

Consultez le rapport Postes à pourvoir du 3e trimestre de 2018 afin d’avoir les résultats globaux par province et par industrie.

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Mélanie Raymond, attachée de presse et conseillère aux affaires publiques, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]