Passer au contenu principal

Réaction de la FCEI face à l’annonce fédérale de l’aide financière pour soutenir l'économie, les provinces et les territoires dans leur lutte contre le coronavirus

  • Accueil
  • Media
  • Réaction de la FCEI face à l’annonce fédérale de l’aide financière pour soutenir l'économie, les provinces et les territoires dans leur lutte contre le coronavirus

Ottawa, le 11 mars 2020 – Des blocages ferroviaires aux conséquences du COVID-19, sans oublier l’annulation de projets dans le secteur des matières premières, ce début d’année 2020 a été marqué par d’importantes incertitudes. De nombreuses petites entreprises se posent énormément de questions et sont inquiètes des répercussions de ces divers événements sur l’économie et dans leur gestion des ressources humaines.

La FCEI se réjouit donc de voir que le gouvernement fédéral permettra aux employés devant rester chez eux de ne pas attendre une semaine avant d’avoir accès à l’assurance-emploi. Cette mesure permettra de soutenir les travailleurs ainsi que les employeurs puisque de nombreuses petites entreprises n’ont pas ou très peu de moyens pour offrir des congés maladie suffisants pour faire face à une période de quarantaine. 

Les Canadiens ainsi que les petites et moyennes entreprises doivent avoir l’assurance que leurs gouvernements sont prêts à agir pour les soutenir et qu’ils travailleront de concert à stabiliser l’économie dans les semaines à venir. Nous encourageons donc fortement le gouvernement à envisager des mesures additionnelles pour les entreprises en difficulté, comme par exemple l’allégement des pénalités et des intérêts relatifs aux retards de paiements sur les taxes de vente et au régime d’indemnisation des accidentés du travail.

Nous appelons aussi à un moratoire sur les vérifications fiscales de routine et nous demandons d’envisager d’autres mesures exceptionnelles pour soutenir les entreprises qui sont particulièrement affectées, comme il est le cas lors de désastres naturels. Alors que les États-Unis viennent d’annoncer un plan de réduction des taxes sur la masse salariale, la FCEI demande aux gouvernements fédéral et provinciaux de suspendre les hausses des cotisations au RPC et au RRQ. 

Rendre le programme Travail partagé plus accessible est également une très bonne idée pour aider les entreprises qui connaissent une baisse de la demande pour leurs produits et services. De nombreuses entreprises du secteur du tourisme ont déjà vu leurs ventes chuter de façon spectaculaire. La même chose est arrivée aux entreprises servant la communauté canadienne d'origine asiatique. Dans ce contexte, permettre aux propriétaires d'entreprises de réduire leurs heures de travail les aidera à maintenir des emplois.

- Jasmin Guénette, Vice-Président aux Affaires nationales de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :  
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]