Passer au contenu principal

Recrutement et intégration des personnes immigrantes : la FCEI se réjouit des nouvelles mesures pratiques

  • Accueil
  • Media
  • Recrutement et intégration des personnes immigrantes : la FCEI se réjouit des nouvelles mesures pratiques

Montréal, le 26 août 2019 – La FCEI a salué les nouvelles mesures annoncées aujourd’hui par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, concernant le recrutement et l’intégration en emploi des personnes immigrantes dans les PME.

 

« Le contexte de pénuries de main-d’œuvre qu’on connait au Québec commande une action soutenue et diversifiée. En ce sens, l’annonce du ministre Boulet est une bonne nouvelle pour les PME québécoises. Leurs dirigeants, bien qu’ils soient souvent motivés à faire de la prospection internationale pour trouver les employés dont ils ont besoin, n’ont pas toujours les ressources nécessaires pour acheter un billet d’avion et payer les frais d’hébergement de leur poche. Le soutien annoncé par le gouvernement peut donc contribuer, dans certains cas, à faciliter la décision d’aller de l’avant avec l’embauche de travailleurs immigrants », souligne Simon Gaudreault, directeur principal de la recherche nationale à la FCEI.

 

Des actions sur les deux fronts, mais attention à la paperasse

L’annonce de l’investissement de plus de 54 millions de dollars inclut différentes mesures qui permettent aux PME qui ne trouvent pas les talents dont ils ont besoin au Québec, de faire des missions de recrutement à l’international. En outre, le gouvernement réserve des sommes pour soutenir les travailleurs sélectionnés dans leur déménagement au Québec et pour accroître la subvention salariale accordée à l’employeur qui embauche une personne immigrante ou un membre d’une minorité visible.

 

« Il est rassurant de constater que le ministre Boulet agit sur les deux fronts : employeurs et travailleurs. En effet, avec près de 116 000 postes à pourvoir au Québec, il ne faut rien tenir pour acquis. Espérons seulement que les démarches que les PME auront à entreprendre ne seront pas trop lourdes et longues. Cela pourrait décourager certains dirigeants d’entreprises qui sont souvent très débordés », ajoute Gopinath Jeyabalaratnam, conseiller aux affaires économiques et gouvernementales à la FCEI.

 

116 000 postes à pourvoir au Québec

Selon le dernier rapport Postes à pourvoir de la FCEI, au 2e trimestre de 2019, le taux de postes vacants dans le secteur privé au Canada s’est maintenu à son niveau record pour un quatrième trimestre de suite. Le Québec demeure l’un des endroits au pays où le marché du travail est le plus en ébullition, avec un taux de 3,9 % et 116 000 postes vacants. Rappelons que les entreprises ayant au moins un poste vacant prévoient une hausse globale moyenne des salaires de 2,3 %, contre 1,5 % pour celles qui n’en ont aucun. Les entreprises de moins de 5 employés sont les plus durement touchées par les pénuries de main-d’œuvre, comme en témoigne leur taux de postes vacants de 5,4 %.

 

À propos de la FCEI

La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

 

– 30 –

 

Renseignements :

Dominique Des Rosiers, attaché de presse et conseiller aux affaires publiques, FCEI

Tél. : 514 861-3234 poste 1808

Cell. : 514 817-0228

[email protected]