Passer au contenu principal

Stratégie nationale sur la main-d’œuvre : du concret pour un meilleur accès des PME à la main-d’œuvre

  • Accueil
  • Media
  • Stratégie nationale sur la main-d’œuvre : du concret pour un meilleur accès des PME à la main-d’œuvre

Montréal, le 22 mai 2018 – La FCEI salue la Stratégie nationale sur la main-d’œuvre 2018-2023 déposée aujourd’hui par le gouvernement du Québec et qui comporte plusieurs mesures concrètes qui faciliteront l’accès des PME à la main-d’œuvre dont elles ont besoin. « Cette stratégie était attendue avec impatience par les PME qui font face à des défis importants en matière de main-d’œuvre. En apparence un beau problème, une pénurie de main-d’œuvre comporte pourtant des conséquences négatives qui peuvent être importantes pour une économie comme le Québec. Nous sommes donc heureux de voir que le gouvernement propose aujourd’hui un plan et des actions concrètes pour aider les entreprises à faire face à ces enjeux. Nous souhaitons que ce plan permette d’assurer cohésion et efficacité entre les actions du gouvernement notamment en matière de formation, de maintien en emploi ou encore d’immigration », a indiqué Martine Hébert, M. Sc. Écon., vice-présidente principale et porte-parole nationale à la FCEI.

La FCEI, qui a participé en tant que membre du comité de pilotage aux travaux entourant la Stratégie, est particulièrement satisfaite des axes d’intervention qui permettront aux PME d’accéder à un plus grand nombre de travailleurs en vue de pourvoir leurs postes vacants. À cet égard, elle souligne notamment les mesures visant à :

  • Faciliter l’accès des employeurs au recrutement international et élaborer une stratégie de rétention des travailleurs étrangers temporaires.
  • Mettre en place un système de déclaration d’intérêt pour la sélection des personnes immigrantes.
  • Bonifier certains crédits d’impôt pour encourager le maintien en emploi.
  • Mettre en œuvre, sous forme de projets pilotes, des initiatives novatrices qui répondent aux enjeux du marché du travail régional.
  • Donner accès aux programmes de formation aux travailleurs saisonniers.
  • Rendre plus agile et flexible le système d’éducation en matière de formation professionnelle et technique.
  • Développer une vision concertée de promotion et de valorisation des métiers et des professions.

Selon les plus récentes données de la FCEI, la pénurie de main-d’œuvre arrive en tête de liste des facteurs identifiés par les PME du Québec comme limites en termes de vente ou d’augmentation de la production (42 %). Au 4e trimestre de 2017, il y avait d’ailleurs plus de 94 000 postes vacants dans les PME du Québec, un record. « La Stratégie nationale sur la main-d’œuvre permet d’intégrer plusieurs solutions dans un tout cohérent et efficace impliquant tous les ministères concernés. Nous suivrons de près la réalisation de ces actions, qui sont essentielles pour l’avenir du Québec ainsi que pour le succès et la croissance de nos PME », conclut Mme Hébert.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions.

Renseignements :
Mélanie Raymond, attachée de presse et conseillère aux affaires publiques, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]