Passer au contenu principal

Baromètre des affaires : la confiance des PME se stabilise en octobre

  • Accueil
  • Baromètre des affaires : la confiance des PME se stabilise en octobre

Montréal, le 26 octobre 2017 – Après quatre mois consécutifs de baisse, la confiance des propriétaires de PME canadiennes s’est un peu renforcée en octobre. C’est ce qui ressort du sondage du Baromètre des affaires publié aujourd’hui par la FCEI.

L’indice mensuel du Baromètre s’appuie sur les résultats d’un sondage national dans lequel la FCEI demande à ses membres, propriétaires de PME, quelles sont leurs attentes à l’égard de la performance future de leur entreprise. Ce mois-ci, il a progressé de 0,3 point, s’établissant à 57,2 (sur 100).

« Les coûts salariaux, les taxes et impôts et les règlements continuent de préoccuper sérieusement les propriétaires de PME, déclare Simon Gaudreault, directeur des affaires économiques à la FCEI. La plupart des indices provinciaux tournent autour de 55, illustrant la morosité présente un peu partout au pays. »

Dans l’Atlantique, les propriétaires de PME de Terre-Neuve-et-Labrador sont moins optimistes que le mois dernier, l’indice de la province ayant chuté à la dernière place du classement (48,3). À l’Île-du-Prince-Édouard, l’une des provinces les plus optimistes de ces derniers mois, les chefs d’entreprise ont perdu le sourire, l’indice se retrouvant en dessous de la moyenne nationale pour la première fois depuis avril (53,6). De même, l’indice a un peu fléchi en Nouvelle-Écosse (62,5) et au Nouveau-Brunswick (56,3).

L’optimisme des chefs de PME du Québec s’est un peu refroidi, mais à 67,6, il reste le plus élevé au pays. L’indice de confiance a atteint 55,5 en Ontario, où il a gagné un demi-point, ainsi qu’au Manitoba, où il a légèrement fléchi.

Plus à l’ouest, l’indice a repris un peu de vigueur en Saskatchewan (52,7), a perdu du terrain en Alberta (55,2) et s’est redressé en Colombie-Britannique (61,9)

Les résultats par industrie montrent que la confiance des propriétaires de PME s’est améliorée dans quelques secteurs, soient l’agriculture, les ressources naturelles et le commerce de détail. En revanche, dans tous les autres secteurs, sauf celui des services professionnels, l’optimisme a décliné par rapport au mois dernier.

« Les autres indicateurs restent à la traîne, en particulier les plans d’embauche de personnel à temps plein qui ont encore fléchi. À noter également que les propriétaires d’entreprise ne sont que 50 % à envisager d’investir dans leurs immobilisations au cours des prochains mois, ce qui est peu par rapport aux normes historiques », conclut M. Gaudreault.

Les résultats d’octobre 2017 s’appuient sur 727 réponses recueillies auprès d’un échantillon aléatoire stratifié de membres FCEI dans le cadre d’un sondage par Internet à accès contrôlé. Les données se fondent sur les réponses reçues jusqu’au 16 octobre. Les résultats sont exacts à +/- 3,6 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

L’indice étant mesuré sur une échelle de 0 à 100, un niveau supérieur à 50 signifie que les entrepreneurs qui s’attendent à de meilleurs résultats pour les douze prochains mois sont plus nombreux que ceux qui envisagent une performance plus faible. L’indice varie normalement entre 65 et 70 lorsque la croissance économique atteint son plein potentiel.

Lisez le Baromètre des affairesMD d’octobre.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions.

– 30 –

Renseignements :
Martine Gagnon, coordonnatrice des affaires législatives, FCEI
Téléphone : 514 861-3234 poste 1808 | Cellulaire : 514 817-0228
[email protected]