Skip to main content

Cri du cœur des PME pour le budget fédéral : les nouveaux coûts, c'est non!

Ottawa, le 14 avril 2021 — Près de 9 propriétaires de PME sur 10 au pays espèrent que le prochain budget fédéral ne leur imposera pas de nouvelles hausses de taxes ou des coûts supplémentaires, souligne la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). Les propriétaires de PME souhaitent également que le gouvernement saisisse cette occasion pour présenter un plan de réouverture de l’économie (72 %), un allègement des taxes sur la masse salariale (65 %) ainsi qu’une prolongation et un élargissement des programmes de soutien destinés aux PME pour affronter la COVID-19 (61 %). Et pour cause : la reprise économique est toujours assombrie par les incertitudes entourant la troisième vague de la pandémie. 

D’ailleurs, il faut noter que les derniers résultats du Tableau de suivi de la santé des PME ont enregistré un certain recul partout au pays. Dorénavant :

  • 56 % des PME canadiennes sont complètement ouvertes (contre 62 % en mars).
  • 40 % ont tout leur personnel (contre 44 % en mars).
  • Seulement 29 % ont des revenus normaux (contre 31 % en mars).

« Le recul de l’indice de santé des PME montre que le gouvernement fédéral doit redoubler d’efforts pour soutenir les PME. Pour 86 % des propriétaires sondés, les programmes d’aide sont vitaux et doivent demeurer en place jusqu’à ce que toutes les restrictions soient levées en toute sécurité », fait remarquer Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI. 

Le mois dernier, la FCEI a présenté les six recommandations suivantes pour assurer la relance des PME dans le cadre du budget fédéral 2021 :

  • Prolonger et élargir les programmes de soutien pour la COVID-19 aux PME jusqu’au redémarrage de l’économie entière (et la réouverture de nos frontières) et jusqu’à ce qu’elles puissent à nouveau servir leurs clients en personne. 
  • Mettre en place un moratoire sur tout nouveau coût imposé aux PME. 
  • Pardonner davantage de dettes des PME reliées à la COVID-19 et accorder des délais de remboursement plus longs pour les prêts. 
  • Introduire des mesures incitatives à l’embauche pour aider à réunir les employés et les employeurs, ainsi que pour compenser le coût de l’augmentation des cotisations au RPC/RRQ. 
  • Faire de la réduction de la paperasserie une priorité. 
  • Ne pas introduire de mesures incitatives pour les consommateurs avant que les PME puissent rouvrir et en bénéficier pleinement.

« Les dirigeants des PME ont été clairs : ils ne peuvent plus supporter des coûts supplémentaires alors qu’ils sont en plein cœur de la tempête. Ils ont désespérément besoin d’être rassurés. Ils ont besoin de bonnes nouvelles. Le gouvernement devrait se servir du budget de la semaine prochaine pour établir un plan concret de relance économique et de soutien aux PME », conclut Jasmin Guénette. 

Source des données de la FCEI
Résultats préliminaires du sondage Votre voix – avril 2021, résultats du 8 au 13 avril, 2021, n = 3 744. À titre comparatif, un échantillon probabiliste de cette taille aurait une marge d’erreur de plus ou moins 1,6 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
affaires.publiques@fcei.ca