Skip to main content

Déclaration de la FCEI sur la grève de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC)

Ottawa, le 6 août 2021 – La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) s’inquiète de l’impact que la grève de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) aura sur les PME qui sont déjà très éprouvées par la COVID-19. À l’heure actuelle, seulement 35 % des PME ont retrouvé des ventes normales et seulement 18 % se sont complètement rétablies de la pandémie.

Une grève des agents des services frontaliers aurait des répercussions négatives sur la circulation des voyageurs et des marchandises à un moment où de nombreuses entreprises font déjà face à d’importants défis d’approvisionnement, à une pénurie de main-d’œuvre et à une baisse des ventes. Les PME ne peuvent pas se permettre de perdre plus de ventes à cause de retards à la frontière et la reprise économique ne peut pas être compromise.

La FCEI exhorte le gouvernement fédéral à trouver rapidement un terrain d’entente avec les agents frontaliers afin d’éviter de coûteuses perturbations à la frontière.

- Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI)

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

Renseignements :
Milena Stanoeva, FCEI
Cell. : 647 464-2814
[email protected]    
 

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes