Passer au contenu principal

Les options pour l’aide au loyer ne sont pas suffisantes : les PME s’inquiètent pour leur survie

  • Accueil
  • Les options pour l’aide au loyer ne sont pas suffisantes : les PME s’inquiètent pour leur survie

Montréal, le 20 mai 2020 – Au Canada, la moitié des propriétaires de PME ne pourront pas payer leur loyer de juin sans aide supplémentaire du gouvernement et 20 % craignent d’être expulsés de leur local. Les résultats d’un nouveau sondage FCEI effectué pendant la longue fin de semaine montrent que, pour 55 % des chefs de PME touchés par la pandémie de COVID-19, une aide au loyer pourrait faire la différence entre survie et fermeture.

« Nous demandons une aide au loyer pour les PME depuis le mois de mars, fait remarquer François Vincent, vice-président à la FCEI. Nous savons déjà que, même quand les demandes à l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial [AUCLC] seront acceptées, ce programme ne fournira pas aux entreprises l’aide dont elles ont désespérément besoin. Plus le 1er juin approche, plus les propriétaires de PME s’inquiètent et plus les risques de fermeture augmentent. Nous supplions les gouvernements d’agir rapidement pour leur fournir de l’aide additionnelle qui va au-delà de l’AUCLC. L’élargissement des critères d’admissibilité au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes [CUEC] annoncé hier est un bon point de départ, mais ces changements doivent être mis en œuvre d’ici le 1er juin pour éviter qu’il ne soit trop tard. Nous demandons aussi au gouvernement d’augmenter dès maintenant la portion du CUEC qui peut être transformée en subvention parce que cela contribuerait grandement à compenser les lacunes de l’AUCLC. » 

Points saillants du sondage :  

  • 67 % des chefs de PME pensent qu’une portion plus importante du CUEC devrait pouvoir être transformée en subvention.
  • 65 % sont d’avis que les gouvernements mettent trop de temps à leur accorder l’aide au loyer dont ils ont besoin.
  • 55 % disent qu’une aide au loyer pourrait faire la différence entre la survie et la fermeture de leur entreprise en raison de la COVID-19, et cette proportion passe à 80 % pour le secteur des arts et des loisirs.
  • 50 % ne seront pas en mesure de payer leur loyer de juin sans aide additionnelle. Pour le secteur de l’hébergement et de la restauration, ce pourcentage s’élève à 70 %. 
  • 22 % ont peur que leur entreprise soit expulsée (dans un sondage précédent, 68 % appuyaient la mise en place par les provinces de mesures pour éviter les expulsions d’entreprises), ce taux étant le plus élevé à Terre-Neuve-et-Labrador et en Alberta.

La FCEI continue de réclamer les mesures suivantes pour aider les PME à payer leur loyer :

  • Faire en sorte que l’AUCLC soit disponible le plus vite possible, permettre aux locataires d’avoir accès à une aide équivalente à 50 % de leur loyer sans que cela dépende de la participation des propriétaires d’immeubles commerciaux et élargir l’admissibilité au programme (actuellement, seulement les locataires ayant perdu 70 % de leurs revenus peuvent s’en prévaloir).  
  • Augmenter le montant du prêt accordé par le CUEC ainsi que la portion du prêt qui peut être transformée en subvention.
  • S’assurer que les prêts accordés par toutes les agences de développement régional du Canada comprennent une portion transformable en subvention et sont faciles à accéder avec un minimum de critères d’admissibilité.
  • Réduire les taxes municipales/l’impôt foncier d’au moins 25 %.
  • Protéger les locataires commerciaux qui sont normalement en règle avec leurs propriétaires d’une expulsion pendant la crise de la COVID-19.

« Nous disions que le 1er avril serait terrible et que le 1er mai serait un cauchemar pour les commerçants. Je préfère ne pas penser à l’adjectif qui pourrait décrire le 1er juin si les gouvernements ne viennent pas au secours des PME pendant cette période cruciale. Même si elles rouvrent, elles seront nombreuses à ne pas survivre sans une aide au loyer », conclut Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI. 

Lisez quelques commentaires de propriétaires d’entreprise au sujet de l’AUCLC.

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :  
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]