Passer au contenu principal

Les propriétaires de PME de l’Atlantique sont favorables à une coopération régionale renforcée

Moncton, le 12 juin 2018 – Une écrasante majorité (96 %) de propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME) des provinces de l’Atlantique voient d’un bon œil la coopération entre les gouvernements de la région à la recherche de solutions efficaces et économiques à leurs problèmes communs. C’est ce qui ressort d’un tout nouveau rapport de la FCEI, La marée montante - Point de vue des PME sur la coopération entre les provinces de l’Atlantique face aux changements démographiques, qui s’appuie sur un sondage* de ses membres.

« Ce nouveau rapport vient ajouter le point de vue des PME à un nombre grandissant d’études qui montrent qu’une coopération renforcée entre les provinces de l’Atlantique serait une bonne chose pour résoudre les graves problèmes économiques de la région, déclare Mme Andreea Bourgeois, analyste principale à la FCEI. Il est de plus en plus question de coopération, mais c’est maintenant que les gouvernements doivent prendre le taureau par les cornes en éliminant les obstacles au commerce, en mettant en commun leurs ressources et en cherchant à réduire les dépenses publiques, les impôts et la paperasserie, et à accroître l’efficacité de leurs services. »

D’après ce rapport, les trois principales préoccupations des chefs d’entreprise de la région sont l’augmentation des coûts d’exploitation, la lourdeur des taxes et des impôts, et la pénurie de main-d’œuvre qualifiée. Face au déclin démographique et au vieillissement de la population, les provinces de l’Atlantique ont de plus en plus de mal à générer des recettes suffisantes et à maîtriser leurs dépenses. Les propriétaires de PME estiment que la santé et l’éducation sont des domaines de coopération prioritaires et que les gouvernements doivent en faire plus pour développer l’économie et promouvoir le commerce.

« Certains progrès réalisés sont encourageants, mais il faut que toutes les provinces unissent leurs efforts de façon égale, sinon, la région risque de passer à côté de cette formidable occasion de restructurer notre économie, ajoute Mme Bourgeois. Nous demandons expressément aux gouvernements de la région de niveler le leadership politique, de mobiliser équitablement les ressources, d’établir des objectifs clairs, d’élaborer une structure efficace pour encadrer la coopération, d’évaluer et de présenter publiquement les progrès, et, enfin, de s’engager à obtenir des résultats. Nous en demandons beaucoup, c’est vrai, mais les défis sont nombreux. »

Consultez le rapport ici.

*Le sondage de la FCEI Collaboration entre les provinces de l’Atlantique a été réalisé du 15 septembre au 29 octobre 2017 à l’échelle de la région. Au total, 713 propriétaires de PME y ont répondu, ce qui établit la marge d’erreur globale à ± 3,7 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

À propos de la FCEI

La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises (PME) du Canada, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions, dont plus de 13 000 dans les quatre provinces de l’Atlantique : 5 200 en Nouvelle-Écosse, 5 000 au Nouveau-Brunswick, 2 000 à Terre-Neuve-et-Labrador et 1 000 à l’Île-du-Prince-Édouard.

Renseignements :
Andreea Bourgeois, analyste principale
Cell. : 506 229-0593
[email protected] 

Bureau : 506 855-2526