Passer au contenu principal

Baromètre des affaires - Février 2019

  • Accueil
  • Baromètre des affaires - Février 2019

Résultats du sondage du mois de février 2019 sur les perspectives des PME

La confiance des propriétaires de PME a légèrement augmenté en février, regagnant un peu du terrain perdu soudainement en décembre dernier. L’indice du Baromètre des affairesMD de la FCEI a progressé de près de 3 points (59,0), mais il reste quelques points en deçà de son niveau d’il y a un an. Rappelons que l’économie se porte bien quand l’indice atteint ou dépasse la barre des 65.

Les résultats sont contrastés d’un océan à l’autre. L’indice est un peu plus élevé en Nouvelle-Écosse (66,3), au Québec (64,8) et en Ontario (64,1) – le trio gagnant de ce mois-ci. Il a faibli à l’Île-du-Prince-Édouard (60,6), tout en restant au-dessus de la moyenne nationale, et a poursuivi sa descente en Colombie-Britannique (55,4), au Nouveau-Brunswick (54,2) et au Manitoba (52,6). Il est demeuré stable, mais en dessous de la moyenne nationale, en Saskatchewan (55,2) et à Terre-Neuve-et-Labrador (47,7). On constate quelques progrès en Alberta, mais cette province reste au bas du classement avec un indice résolument insatisfaisant (40,3).

Du côté des industries, les résultats sont également mitigés, attestant des progrès dans sept des grands secteurs et des baisses dans six autres. Toutefois, hormis le pessimisme persistant dans l’agriculture et les ressources naturelles, ils se tiennent dans une fourchette assez serrée allant d’environ 55 à un peu plus de 60, ce qui est un signe de stabilité générale.

Dans l’ensemble, 42 % des chefs de PME affirment que leur entreprise est en bonne santé, contre 12 % qui pensent le contraire, tendance observée depuis plusieurs années. Les plans d’embauche à court terme sont un peu plus robustes, 19 % des propriétaires de PME prévoyant recruter du personnel à temps plein, tandis que 11 % seulement envisagent de réduire leurs effectifs à court terme. Les plans sur douze mois relatifs aux salaires et aux prix chevauchent la barre des 2 %, suivant ainsi les tendances eux aussi, mais les nouvelles commandes et les comptes clients continuent d’afficher une certaine faiblesse par rapport aux normes de ces deux dernières années.
 

Questionnaire

 

Ted Mallett, vice-président et économiste en chef, 416 222-8022
Andreea Bourgeois, analyste principale, 506 855-2526
Simon Gaudreault, directeur principal de la recherche nationale, 514 861-3234