Passer au contenu principal

Baromètre des affaires - Novembre 2019

  • Accueil
  • Baromètre des affaires - Novembre 2019

Résultats du sondage du mois de novembre 2019 sur les perspectives des PME

La confiance des propriétaires de PME canadiennes a fortement décliné en novembre. L'indice du Baromètre des affairesᴹᴰ de la FCEI a perdu près de 4 points (56,1), atteignant un creux, comme au début de l’année. La faiblesse est concentrée sur les Prairies où la proportion de chefs d’entreprise optimistes à l’égard de leurs perspectives pour les 12 prochains mois est nettement moins importante.

L’optimisme a fléchi dans 7 provinces sur 10, en particulier en Alberta et en Saskatchewan. L’indice a reculé de près de 9 points en Alberta (44,7) et de pratiquement 6 points en Saskatchewan (44,1). Il a perdu environ 4 points en Nouvelle-Écosse (62,7) et au Manitoba (59,8), et à peu près 2 points en Ontario (58,3), mais il reste supérieur à la moyenne nationale dans ces trois provinces. Les propriétaires d’entreprise sont plus confiants à l’Île-du-Prince-Édouard et au Nouveau-Brunswick, où l’indice dépasse la barre des 70, quoique la mesure puisse être volatile dans les petites provinces. Il y a peu de changements au Québec (67,4) et à Terre-Neuve-et-Labrador (56,1).

On constate un malaise général dans 9 principaux groupes sectoriels sur les 13 évalués dans ce rapport. Il se caractérise par un refroidissement de l’optimisme dans les secteurs des ressources, du commerce de gros, de la santé, des services personnels et de la fabrication. Les progrès sont comparativement timides du côté du commerce de détail, des services professionnels et de l’hébergement/restauration. 

Les chefs d’entreprise satisfaits de leurs résultats représentent 41 %, ce qui concorde avec les moyennes à long terme. Toutefois, ils sont 18 % à déplorer leurs résultats – un record depuis l’effondrement du secteur des ressources en 2016. Les plans d’embauche à court terme sont généralement faibles à cette période de l’année en raison des effets saisonniers, mais ce mois-ci, ils affichent un solde net négatif. En effet, 17 % des chefs d’entreprise prévoient réduire leurs effectifs à temps plein, tandis que 15 % seulement sont en mode recrutement.

 

Questionnaire

Ted Mallett, vice-président et économiste en chef, 416 222-8022

Andreea Bourgeois, analyste principale, 506 855-2526

Simon Gaudreault, directeur principal de la recherche nationale, 514 861-3234