Skip to main content

La sous-capitalisation non chiffrée des régimes de pension du secteur public au Canada

Les Canadiens savent depuis longtemps que les régimes de retraite du secteur public sont inéquitables à l’égard des contribuables et des propriétaires de PME. Mais il est de plus en plus évident que la plupart de ces régimes sont déséquilibrés et doivent être revus sans délai. Des données publiées par Statistique Canada, les Comptes publics et d’autres sources estiment à plus de 300 milliards $ les engagements sous-capitalisés des régimes de retraite du secteur public à l’échelle du pays, soit 9 000 $ pour chaque homme, femme et enfant vivant au Canada.

Le rapport La sous-capitalisation non chiffrée des régimes de pension du secteur public au Canada est le premier d’une série d’études réalisées par la FCEI qui examineront le problème de l’iniquité et de la non-viabilité des régimes de retraite du secteur public.

Documents connexes