Passer au contenu principal

PME et bungalow : deux poids, deux mesures dans la taxation municipale

  • Accueil
  • PME et bungalow : deux poids, deux mesures dans la taxation municipale

Octobre 2013

Julien Racicot, stagiaire en politiques publiques et entrepreneuriat 
Simon Gaudreault, économiste

 

Alors que la campagne électorale bat son plein dans les 1100 municipalités du Québec, la FCEI réclame plus d’équité en matière de fiscalité municipale. En effet, cette étude démontre qu’en 2013, pour un immeuble de même valeur et grosso modo les mêmes services, les propriétaires de petites et moyennes entreprises paient en moyenne 2,22 fois l’impôt foncier réclamé à leurs concitoyens résidentiels dans les 100 plus importantes municipalités québécoises. Dans certaines villes comme Montréal, par exemple, les taxes imposées aux PME sont plus de quatre fois celles exigées des résidents.