Passer au contenu principal

Selon une étude récente, la priorité des PME est d’assurer leur présence en ligne. Voici comment y parvenir.

  • Accueil
  • Selon une étude récente, la priorité des PME est d’assurer leur présence en ligne. Voici comment y parvenir.

Karen Godwin, directrice de Google Customer Solutions, Canada
Mandy D’Autremont, directrice principale, membre de la FCEI, expérience et stratégie

Il y a maintenant un an, le Canada a connu son premier confinement, qui a obligé les PME à se tourner vers Internet pour atteindre des clients et vendre leurs produits. En 2020, nous avons tous grandement appris, et nous savons désormais que bien des comportements en ligne perdureront, et donc que les stratégies numériques adoptées par les entreprises sont vouées à rester.

En janvier, une nouvelle étude menée par Maru/Matchbox pour la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) a permis de constater que, un an après le confinement, trouver des clients en ligne est la priorité d’affaires la plus courante1. Plus d’un tiers des propriétaires de PME ont affirmé que la vente en ligne avait été essentielle à leur survie pendant la pandémie2. Il semblerait d’ailleurs que cette tendance est destinée à rester : 48 % des PME ont mentionné qu’elles continueront de faire du commerce en ligne une fois la pandémie terminée.

Pourtant, 40 % d’entre elles affirment qu’attirer des clients en ligne sera leur plus grand défi3. Voilà pourquoi elles doivent trouver de nouvelles manières de renforcer leurs stratégies numériques et de demeurer concurrentielles face aux autres sites de commerce en ligne. Voici donc quelques stratégies pour augmenter leur clientèle et leur présence sur le Web en 2021.

Évaluer sa présence en ligne et s’appuyer sur les bases déjà établies

38 %
des propriétaires de petites entreprises affirment que la vente en ligne a été essentielle à leur survie pendant la pandémie.

Source : Sondage Maru/Matchbox réalisé pour la FCEI, 20-29 janvier 2021. n = 1 010

Si la stratégie de l’année dernière consistait principalement à entrer sur le Web, celle de cette année devrait plutôt être axée sur la croissance en ligne. Les entreprises devraient s’appuyer sur les bases établies l’an dernier, puis évaluer continuellement la qualité de leur présence numérique.

Grow My Store, relancé récemment avec de nouvelles fonctionnalités, est un outil gratuit qui peut vous donner un aperçu clair de l’état de votre site, le comparer à celui de vos concurrents et vous proposer de nouvelles manières d’offrir une expérience sans accrocs à vos clients. La FCEI s’est également associée à Digital Main Street pour offrir des webinaires gratuits axés sur le marketing numérique et la découverte du commerce électronique.

Trouver de nouvelles occasions d’attirer des clients en ligne

40 %
des petites entreprises qui prévoient continuer de vendre leurs produits en ligne après la pandémie affirment qu’attirer des clients est leur plus grand défi.

Source : Sondage Maru/Matchbox réalisé pour la FCEI, 20-29 janvier 2021. n = 1 010

Un propriétaire de PME sur quatre affirme vouloir continuer le commerce en ligne parce que cela a généré de bons résultats. Pour les autres, les principales raisons expliquant l’engouement pour la vente en ligne après la pandémie sont liées au potentiel. Près de la moitié des propriétaires prévoient que cela générera de la croissance et des revenus4 tandis qu’un tiers affirme que cela les rendra plus concurrentiels et représente l’avenir de leur entreprise4.

Grâce à la transition numérique de l’an dernier, les détaillants canadiens ont pu rejoindre des clients sur de nouveaux marchés et présenter leurs produits à de nouveaux consommateurs. Découvrez les outils et les ressources que vous offre Google pour la petite entreprise pour faire grandir votre présence en ligne et améliorer vos aptitudes numériques.

Pérenniser ses stratégies d’affaires numériques

48 %
des petites entreprises continueront de faire du commerce en ligne une fois la pandémie terminée.

Source : Sondage Maru/Matchbox réalisé pour la FCEI, 20-29 janvier 2021. n = 1 010

Cette année, les entreprises peuvent se concentrer sur des stratégies visant à assurer leur pérennité en intégrant la maintenance numérique à leur routine. Près de la moitié des PME présentes sur le Web prévoient prioriser le commerce en ligne pour générer de la croissance et des revenus5. Il existe bon nombre de ressources et d’outils gratuits pour acquérir et améliorer vos compétences en marketing numérique, comme les cours de l’Analytics Academy et du Skillshop de Google.

Les entreprises qui n’ont pas encore fait le saut vers le numérique pourraient être admissibles au programme AchatsICI propulsé par Google de Digital Main Street, qui offre de l’aide individuelle pour créer, lancer et gérer un commerce en ligne.

En profitant de l’élan de l’année dernière, en interagissant avec de nouveaux clients et en prévoyant l’après-pandémie, les PME canadiennes peuvent continuer de se préparer à affronter les défis qui se présenteront à elles.

La version originale de cet article a été publiée sur Think with Google.

1Sondage Maru/Matchbox réalisé pour la FCEI, 20-29 janvier 2021. n = 1 010
2Sondage Maru/Matchbox réalisé pour la FCEI, 20-29 janvier 2021. n = 1 010
3Sondage Maru/Matchbox réalisé pour la FCEI, 20-29 janvier 2021. n = 1 010
4Sondage Maru/Matchbox réalisé pour la FCEI, 20-29 janvier 2021. n = 1 010
5Sondage Maru/Matchbox réalisé pour la FCEI, 20-29 janvier 2021. n = 1 010