Passer au contenu principal

Guider la nouvelle génération d’entrepreneurs

Texte de : Lauren Marinigh, coordonnatrice à la création de contenus et des médias sociaux, Futurpreneur Canada

Ayant lui-même profité des services de mentors exceptionnels au fil de sa carrière, Stacy Richter, mentor à Futurpreneur Canada et membre de la FCEI, avait la conviction que tout entrepreneur mérite d’être aidé par ceux qui sont déjà passés par là. Cette conviction l’a conduit à s’inscrire comme mentor au programme de mentorat de Futurpreneur Canada, un programme où l’on jumelle les jeunes entrepreneurs âgés de 18 à 39 ans à des gens d’expérience pour les accompagner dans leur parcours entrepreneurial. 

Jessica McCarrel, la protégée de Stacy et propriétaire du café Kaffeeklatsch à Calgary, en Alberta, croit que son succès repose en grande partie sur l’optimisme et les encouragements de Stacy, le mentor qui l’a toujours encouragée à sortir de sa zone de confort. « Il me répète sans cesse que je dois poursuivre la vision que j’ai pour Kaffeeklatsch », confie-t-elle.

Grâce à son expertise, Stacy aurait ainsi montré à Jessica comment adopter une attitude positive et transformer les échecs en apprentissage. « Il me pousse à essayer des choses qu’autrement, j’aurais évitées. Il m’aide à ne plus douter de moi-même, à ne plus remettre au lendemain. Et il m’encourage à donner le meilleur de moi-même, tant dans ma vie professionnelle que personnelle », déclare Jessica. 

Stacy raconte que Jessica et lui ont travaillé sur de nombreux petits projets, notamment celui de déterminer si Jessica devait agrandir le local de son café. Le tandem a donc travaillé à l’élaboration d’une stratégie devant procurer à Jessica les meilleures chances de réussite dans cette transition. « Sans mentorat, prendre ce genre de décision est non seulement intimidant, mais périlleux », explique Stacy. « Sans mentorat, prendre ce genre de décision est non seulement intimidant, mais périlleux », explique Stacy.

Les entrepreneurs croient souvent, et à tort, qu’ils peuvent réussir par eux-mêmes. En réalité, 70 % des petites entreprises encadrées par un mentor franchissent le cap des cinq ans, soit le double des entreprises non encadrées. Avoir un « as des affaires » de son côté peut faire de l’entrepreneuriat un voyage moins solitaire. Stacy admet d’ailleurs que la majorité des erreurs dans sa carrière sont survenues en l’absence d’un mentor ou d’un guide (ou lorsqu’il ne les écoutait pas).

De son côté, lorsqu’elle a lancé son entreprise, Jessica avait l’impression d’être bombardée de conseils, dont la plupart étaient gratuits ou ridicules. « Essayer de tous les suivre était aussi étourdissant qu’épuisant, dit-elle. Je suis reconnaissante d’avoir accès à une personne d’expérience qui peut me conseiller et sur qui je peux compter. »

Si Jessica dispose d’une mine de renseignements grâce à l’expertise de son mentor, elle n’est pas la seule à profiter de cette expérience. Stacy dit en effet avoir découvert l’importance de savoir porter plus d’un chapeau. Les rencontres de mentorat étant différentes chaque semaine, il ne sait jamais s’il devra porter son chapeau de publicitaire ou de financier, par exemple. Savoir tout faire, voilà qui n’est pas sans rappeler à Stacy ses premiers pas d’entrepreneurs. Il explique que porter plusieurs chapeaux une nouvelle fois dans sa carrière est très instructif. 

Le mentorat peut être une superbe occasion de redonner à la communauté entrepreneuriale et de travailler avec la relève. Ce peut aussi être une nouvelle occasion de découverte et d’apprentissage. Alors, n’hésitez plus et devenez mentor à Futurpreneur Canada dès aujourd’hui! Qui sait ce que vous apprendrez en retour?

Pour devenir mentor à Futurpreneur Canada, cliquez ici.