Nous sommes là pour vous aider

Pour aider votre entreprise à traverser la crise actuelle, cette page fournit des renseignements sur les restrictions liées à la pandémie, sur les mesures de soutien et les services gouvernementaux, ainsi que des ressources utiles de la FCEI pour le Nouveau-Brunswick. Vous découvrirez également les luttes que nous menons pour votre entreprise.

Mise à jour:

10 mai 2021 – Le secteur de la zone 4, à savoir Edmundston, la région du Haut-Madawaska, Saint-Léonard, Grand-Sault, Drummond, New Denmark et Four Falls, passera à la phase d’alerte jaune à compter de minuit (le 10 mai 2021).

Dans la province, toutes les zones sanitaires sont maintenant en phase jaune.

Pour en savoir plus sur l’impact que les restrictions ont actuellement sur votre entreprise, consultez la section de notre site Web sur les mesures de santé publique et les restrictions.

Les changements apportés aux règles sur l’auto-isolement pourraient avoir une incidence sur les travailleurs. Voyez les mesures de santé publique et les restrictions.

Servez-vous de notre modèle de plan opérationnel

La protection de vos employés, de vos clients et de votre entreprise est votre priorité n° 1. C’est pourquoi nous avons mis au point un modèle de plan opérationnel qui vous aidera à les protéger. Ce plan clair, concis et facile à adapter à vos besoins est accompagné de pratiques exemplaires, de conseils sur les exigences provinciales à respecter, ainsi que de liens vers des ressources téléchargeables sur la COVID-19.

5_7-1

Mesures de santé publique et restrictions

Restrictions visant les PME/fermetures/réouverture/changement de phase d’alerte

Le 10 mai, dès minuit, toute la province est passée à la phase d’alerte jaune et a été soumise aux restrictions suivantes:

  • Toutes les entreprises, y compris les établissements d’aliments et de boissons ainsi que les magasins de détail, peuvent poursuivre leurs activités conformément à un plan opérationnel en réponse à la COVID-19.
    • Il est obligatoire d’assurer une distanciation physique de deux mètres lorsque des repas et boissons sont servis.
    • Les établissements titulaires d’une licence (bars, restaurants, etc.) doivent s’assurer que tous les clients sont assis en tout temps, sauf pour y entrer et en sortir et pour aller aux toilettes et en revenir.
    • La tenue d’un registre pour les salles avec places assises (comme les restaurants) est obligatoire. 
  • Les lieux de divertissement (casinos, cinémas, etc.) peuvent poursuivre leurs activités conformément à un plan opérationnel en réponse à la COVID-19.
    • La capacité d’accueil est limitée à 50% de la surface de l’établissement.
  • Les gymnases, les centres de conditionnement physique et les studios de yoga peuvent poursuivre leurs activités selon un plan opérationnel en réponse à la COVID-19.
  • Les entreprises qui fournissent des services personnels (salons de barbier, salons de coiffure et spas) peuvent poursuivre leurs activités selon un plan opérationnel en réponse à la COVID-19.
  • Les garderies sont ouvertes.
  • Les professionnels de la santé non réglementés peuvent continuer à offrir leurs services selon un plan opérationnel en réponse à la COVID-19.

 

Travailleurs transfrontaliers

Travailleurs en rotation et camionneurs

Tous les voyageurs qui entrent au Nouveau-Brunswick, y compris les camionneurs qui traversent régulièrement les frontières provinciales, doivent s’enregistrer préalablement en ligne ou au 1 833 948-2800. 

Les travailleurs en rotation sont à présent obligés de s’auto-isoler pendant 14 jours, à l’écart des autres, dès leur retour au Nouveau-Brunswick, peu importe leur statut vaccinal. S’ils décident de s’isoler chez eux avec d’autres personnes, l’obligation d’isolation pendant 14 jours s’applique à tout le foyer.

Les camionneurs et toutes les autres personnes qui traversent la frontière régulièrement devront suivre des lignes directrices modifiées en matière d’auto-isolement pendant 14 jours dès leur arrivée au Nouveau-Brunswick. Ces personnes doivent rester à la maison en tout temps, sauf si elles ont des besoins médicaux ou doivent obtenir des produits de première nécessité, à condition de pouvoir le faire en évitant tout contact avec les autres (p. ex. via le ramassage en bordure de rue ou la livraison). Les autres membres du foyer ne seront pas tenus de s’auto-isoler. Ces règles visent tous les camionneurs du Nouveau-Brunswick et les personnes qui traversent la frontière régulièrement, peu importe leur statut vaccinal. Dans le cadre des lignes directrices modifiées en matière d’auto-isolement, les camionneurs et les personnes qui traversent la frontière régulièrement doivent éviter les contacts avec les autres membres de leur foyer autant que possible. Les autres membres du foyer doivent limiter leurs contacts avec des gens de l’extérieur et suivre toutes les directives de santé publique qui s’appliquent à la phase d’alerte de leur zone sanitaire.

Nouvelles exigences en matière d’auto-isolement

À compter du 24 avril, les personnes qui reviennent au Nouveau-Brunswick à la suite d’un voyage d’agrément, celles qui déménagent au Nouveau-Brunswick ou qui se déplacent pour des voyages d’affaires – à l’exception des travailleurs en rotation, des camionneurs ou des gens qui traversent la frontière régulièrement – doivent s’auto-isoler pendant au moins sept jours dans un hôtel désigné, à leurs propres frais. Ces personnes devront effectuer un test de dépistage de la COVID-19 le cinquième jour de leur quarantaine. Une fois qu’elles auront reçu un résultat négatif, elles pourront finir leur auto-isolement de 14 jours chez elles, à condition qu’il n’y ait personne d’autre dans le foyer.

Les résultats des tests de dépistage seront probablement disponibles le 7e jour d’auto-isolement. Les voyageurs devront subir un deuxième test de dépistage le 10e jour de leur isolement.

À leur arrivée au Nouveau-Brunswick, les personnes qui effectuent un voyage d’agrément doivent se déplacer seules dans leur propre véhicule ou prendre un taxi. Elles ne peuvent pas être prises en voiture par des membres de leur famille ni faire du covoiturage.

Ces règles visent tous les voyageurs d’agrément, peu importe leur statut vaccinal.

Les hôtels désignés pour la quarantaine seront situés dans des communautés de toute la province, dans chacune des zones sanitaires. La Croix-Rouge canadienne aura le mandat de coordonner l’hébergement dans ces hôtels dans le but de fournir un logement, de la nourriture, de répondre aux besoins médicaux et d’assurer la sécurité. Le coût sera d’environ 200 $ par jour pour les voyageurs.

Obligations du port du masque

Au Nouveau-Brunswick, le port du masque est obligatoire dans la plupart des espaces intérieurs:

  • Les lieux publics où les gens sont en contact avec des employés (commerces de détail, centres commerciaux, centres de services, lieux de culte, restaurants et bars, sauf lorsque l’on mange, etc.) et les rassemblements (mariages, funérailles, etc.) organisés dans des lieux publics fermés.
  • Les espaces communs comme les halls d’entrée, les ascenseurs et les corridors, ainsi que les espaces publics partagés, y compris les espaces de travail dans les secteurs privé et public.
  • Les transports en commun.

Le port du masque reste obligatoire dans les espaces publics lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation physique de deux mètres.

Il est également obligatoire lorsque vous vous procurez des services ou des biens au moyen du service au volant. Les employés et tous les occupants du véhicule qui se trouvent à moins de deux mètres de la fenêtre du service au volant doivent porter un masque.

Le port continu du masque reste obligatoire dans les espaces prévus avec des places assises lorsque la distanciation physique est réduite à un mètre.

Les politiques sur le port du masque qui sont déjà en vigueur continuent de s’appliquer dans les hôpitaux, les établissements de soins de santé, les écoles publiques et les centres de la petite enfance.

Cette obligation sur le port du masque ne vise pas les enfants de moins de 2 ans ni les personnes ayant une condition médicale particulière qui les empêche de porter un masque.

Gestion des employés

Normes d’emploi

Étant donné que la pandémie de COVID-19 est un événement imprévu, les employeurs ne sont pas tenus de fournir un préavis aux employés qu’ils souhaitent mettre à pied.  

Obligations des employeurs et santé et sécurité au travail

Plan opérationnel pour la COVID-19 – exigences

Les entreprises qui ont rouvert leurs portes ont été contraintes de mettre en place un plan opérationnel pour la COVID-19. 

  • Ce plan doit suivre les recommandations et les exigences en matière de santé publique.
  • Ce plan doit préciser les mesures que vous comptez prendre pour gérer en toute sécurité la réouverture de votre entreprise ainsi que ses activités.
  • Vous devez afficher ce plan dans votre lieu de travail afin qu’il puisse être facilement consultable par des représentants du gouvernement.
  • Les inspecteurs de la santé publique, de Travail sécuritaire NB ou du ministère de la Santé ont le droit d’effectuer des visites imprévues ou fixées à l’avance dans votre entreprise.

La FCEI vous conseille de passer en revue le guide Travail sécuritaire NB S’adapter à la nouvelle normalité – lignes directrices à l’intention des lieux de travail qui rouvriront leurs portes durant la COVID-19, ainsi que le Document d’orientation pour les mesures de santé publique d’ordre général pendant le rétablissement relatif à la COVID-19 et la page Questions fréquemment posées – COVID-19.

Important : Les propriétaires de lieux contrôlés où sont prévues des places pour manger, boire, discuter, célébrer, organiser une cérémonie ou se divertir doivent tenir un registre des noms et des coordonnées de toutes les personnes présentes. Cela concerne également tout individu qui accueille, organise ou autorise des rassemblements de plus de 50 personnes. De plus amples renseignements sont disponibles dans le documentCollecte de renseignements en vertu de l’arrêté obligatoire lié à la COVID-19.

Le Portail des parents vous renseignera sur les mesures supplémentaires visant les centres d’apprentissage, les services de garde et les camps de jour. Pour en savoir plus, consultez le document COVID-19 Recovery Phase: Guidance to Early Learning and Childcare Facilities and Day Camps.

Si vous avez besoin de renseignements complémentaires, contactez le service de navigateurs d’affaires au 1 833 799-7966 ou à nav@navnb.ca.  

Si vous cherchez à savoir comment vous procurer de l’équipement de protection individuelle, inscrivez-vous sur notre page Facebook Équiper les PME contre la COVID-19 et consultez la liste des fournisseurs d’EPI au Nouveau-Brunswick.

Affichage lié à la COVID-19 dans les endroits publics

Vous devez poser des affiches dans votre entreprise à plusieurs endroits ainsi que dans les espaces extérieurs, au besoin, pour expliquer quels sont les bons gestes à faire pour assurer l’hygiène des mains, l’hygiène respiratoire et la distanciation physique. Les affiches doivent, au moins, être installées dans une entrée ou un endroit où les gens ont tendance à se rassembler.

  • Affiche sur la santé publique – couleur(dans l’ensemble de l’établissement et à l’extérieur, le cas échéant)
  • Affiche sur la distanciation physique (dans l’ensemble de l’établissement et à l’extérieur, le cas échéant)
  • Affiche sur le dépistage pour les clients (dans l’ensemble de l’établissement et à l’extérieur, le cas échéant) – en anglais seulement
  • Affiche sur le lavage des mains (dans les salles de bain et les postes de lavage des mains, au besoin)
  • Affiche sur la désinfection des mains (dans les salles de bain et les postes de lavage des mains, au besoin)

La distanciation physique dans votre entreprise

  • Les clients et les employés ne doivent pas être autorisés à se regrouper.
  • Dans la mesure du possible, un membre du personnel désigné doit contrôler le respect des exigences en matière de distanciation physique sur les lieux.
  • Les clients peuvent effectuer leurs activités, mais ils doivent respecter les exigences en matière de distanciation physique.
  • Vous devrez peut-être faire quelques changements dans votre entreprise pour que les exigences en matière de distanciation physique soient respectées (p. ex. réagencer le mobilier pour pouvoir maintenir une distanciation de 2 mètres, coller des flèches directionnelles et des bandes au sol pour indiquer les distances à respecter).
  • Dans les situations où le personnel est souvent en contact avec les clients, il se peut que vous deviez prendre des mesures spéciales pour assurer une protection mutuelle (p. ex. installer un écran en plexiglas à la caisse).
  • Deux personnes au maximum peuvent utiliser un ascenseur en même temps. Les gens devraient d’ailleurs envisager de partager un ascenseur avec des membres de leur famille seulement et, quand ce n’est pas possible, de prendre l’escalier ou d’attendre le prochain ascenseur.

Les mesures de distanciation physique que vous mettez en place doivent être décrites dans le plan opérationnel pour la COVID-19 de votre entreprise.

Nettoyage et désinfection

  • Vous devez veiller à ce que toutes les zones communes de votre entreprise soient nettoyées et désinfectées deux fois par jour, et même plus souvent si nécessaire (p. ex. si une zone a été contaminée).
  • Les éléments matériels tels que les comptoirs, les chaises (y compris le dessous de l’avant des sièges), le matériel de location ou partagé, le matériel de caisse, les interrupteurs, les toilettes publiques, les poignées de porte et le mobilier devront donc être désinfectés plus fréquemment tout au long de la journée.
  • Les produits ménagers ordinaires, les lingettes désinfectantes et les solutions d’eau de Javel peuvent être utilisés conformément au mode d’emploi indiqué sur l’étiquette. Le site Web du gouvernement du Nouveau-Brunswick donne des renseignements sur le nettoyage et la désinfection. Le port de gants jetables est recommandé pour nettoyer les surfaces. Les employés et les clients devraient quitter les lieux pendant le nettoyage. 
  • Vous devez vous assurer de fournir tout le nécessaire: eau courante potable chaude et froide, savon liquide, serviettes en papier et poubelles (pour le lavage des mains) ou désinfectant pour les mains contenant au moins 60% d’alcool, papier toilette, fournitures de nettoyage et de désinfection et équipement de protection individuelle (masques non médicaux et gants jetables), selon les besoins.
  • Un membre du personnel devrait être chargé de surveiller les fournitures et de s’assurer qu’il y en a assez pendant les heures d’ouverture.

Les procédures de nettoyage et de désinfection ainsi que les mesures de gestion des fournitures doivent être clairement définies dans le plan opérationnel de votre entreprise.

Inspection des employés avant chaque quart de travail

Vous devez procéder activement à l’inspection de vos employés avant chaque quart de travail au moyen duquestionnaire de dépistage de la COVID-19, et demander aux employés présentant des symptômes, ou auxquels la Santé publique a recommandé de se mettre en isolement, de rester à la maison et ne pas pénétrer dans les lieux de travail.

Les procédures de dépistage des symptômes de la maladie chez les employés doivent être décrites dans le plan opérationnel de votre entreprise.

Points de vente et manipulation d’argent

Vous devez veiller à ce que des produits d’hygiène pour les mains soient fournis à votre personnel et à vos clients à tous les points de vente.

Les moyens de paiement électronique doivent être privilégiés lorsque c’est possible.

Toutefois, si vos employés doivent manipuler de l’argent, vous devez vous assurer qu’ils se lavent les mains régulièrement et qu’ils ont à leur disposition un désinfectant pour les mains à base d’alcool (60 % d’alcool au minimum). Les employés ne doivent pas se toucher le visage après avoir manipulé de l’argent.

Toilettes

S’il y a des toilettes publiques dans votre établissement, assurez-vous qu’elles sont approvisionnées en eau courante chaude et froide sous pression et qu’il y a du savon liquide, des serviettes de papier, du papier hygiénique et des poubelles. Des consignes de lavage des mains doivent être affichées dans les toilettes.

Postes de lavage des mains

S’il y a des postes de lavage des mains, ils doivent être approvisionnés en eau propre et être dotés de savon, de serviettes de papier et d’une poubelle. Sinon, du désinfectant pour les mains contenant au moins 60% d’alcool doit être disponible. Des consignes de lavage des mains doivent être affichées à proximité.

Dépistage des symptômes chez des clients

En plus des exigences en matière d’affichage, vous devez demander aux clients présentant des symptômes, ou auxquels la Santé publique a recommandé de se mettre en isolement, de rester à la maison et ne pas entrer sur les lieux.

L’affichage d’informations sur les symptômes de la COVID-19 (fièvre, toux, maux de tête, mal de gorge, écoulement nasal) permettra d’assurer et de renforcer le dépistage passif des symptômes chez les clients.

Vaccination

Le plan de vaccination du Nouveau-Brunswick contre la COVID-19 prévoit les objectifs suivants:

1er trimestre (décembre 2020 à avril 2021)

*Moins de 10% de la population vaccinée.

La vaccination sera étendue aux groupes suivants:

  • Le personnel de santé et les employés d’établissements de soins de longue durée.
  • Les résidents et le personnel d’établissements de soins de longue durée.
  • Les membres des Premières Nations de 16 ans et plus.
  • Les personnes de 85 ans et plus.

2e trimestre (avril à mai 2021)

*Plus de 30% de la population vaccinée.

La vaccination sera étendue aux groupes suivants:

  • Les employés et les résidents d’établissements de vie en communauté (p. ex. refuges pour sans-abri, maisons de transition, centres correctionnels).
  • Les professionnels de la santé qui dispensent des soins directs (pharmaciens, dentistes, etc.).
  • Les premiers répondants (pompiers, policiers, etc.).
  • Le personnel qui fournit des services de soutien à domicile aux personnes âgées.
  • Les personnes de plus de 70 ans, à commencer par ceux de 80 à 84 ans, puis, par ordre décroissant, par tranche d’âge de 5 ans.
  • Les bénévoles d’établissements de soins de longue durée et le personnel de soutien désigné.
  • Les personnes souffrant de problèmes de santé complexes et celles de 40 à 69 ans qui ont deux ou trois problèmes de santé chroniques.
  • Les travailleurs qui effectuent des déplacements transfrontaliers fréquents et qui ont participé à des activités de dépistage obligatoire de la COVID-19, notamment les camionneurs, les travailleurs en rotation et les travailleurs transfrontaliers qui effectuent la navette régulièrement.

2e trimestre (juin 2021)

*Plus de 50% de la population vaccinée.

La vaccination sera étendue aux groupes suivants:

  • Les personnes ayant au moins deux problèmes de santé chroniques.
  • Le personnel de santé offrant des soins indirects aux patients.
  • Le personnel scolaire.
  • Les élèves et les étudiants de 16 à 24 ans.

3e trimestre (à partir de juillet 2021)

*Plus de 75% de la population vaccinée.

Une fois que l’approvisionnement en vaccins sera assuré de façon continue et qu’ils seront disponibles en quantité suffisante, toute la population pourra être immunisée.

Inscription

Le vaccin devrait être moins accessible jusqu’à la moitié ou la fin de l’été. Lorsque les groupes prioritaires auront été vaccinés, le gouvernement annoncera au public qui peut être vacciné, comment et quand.

Santé mentale

Avec la COVID-19 qui frappe le Canada de plein fouet, on est très loin de la normale. De nombreux propriétaires de PME ont dû fermer leurs portes et mettre des employés à pied, alors que d’autres font face à des employés qui refusent de revenir au travail. Le stress n’épargne personne et tout le monde s’inquiète de sa santé physique et financière. Et vous, vous êtes le pilote qui, au milieu de la turbulence, devez maintenir votre entreprise en vol et diriger votre équipe en ces temps incertains.

Voici des ressources qui pourraient vous aider si vous vous sentez submergé:

Nouveau-Brunswick

Ressources fédérales

Aide financière provinciale

Subvention de rétablissement de 5 000$

Les demandes au titre de la subvention de 5 000$ ne sont plus acceptées depuis le 30 avril 2021.

Prêts et reports de paiements hypothécaires

Report de paiement sur le capital et les intérêts pour les prêts existants

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a pris une mesure immédiate consistant à reporter jusqu’à six mois, au cas par cas, le remboursement des prêts et des intérêts sur les prêts provinciaux existants. Cette mesure accordera un répit immédiat aux entreprises mises à mal par la COVID-19.

Cette aide est offerte au cas par cas à toute entreprise ayant obtenu un prêt d’un ministère du Nouveau-Brunswick. Les demandes de report doivent être adressées au ministère qui a accordé le prêt.

Fonds de roulement pour les PME du Nouveau-Brunswick

  • Les propriétaires de PME directement touchés par la pandémie peuvent faire une demande de fonds de roulement pour un montant maximal de 100 000$ via le Programme de fonds de roulement d’urgence pour les petites entreprises.
  • Ce programme est destiné aux PME de 1 à 49 employés, notamment les propriétaires uniques/travailleurs indépendants, dont les ventes enregistrées pour le dernier exercice sont inférieures à 10 millions de dollars.
  • Les restaurants, les entreprises touristiques saisonnières, les entreprises de service et les travailleurs indépendants propriétaires d’entreprises directement touchés par la pandémie sont notamment admissibles à ce prêt.
  • Les prêts sont financés par le gouvernement du Nouveau-Brunswick et gérés par Corporations au bénéfice du développement communautaire (CBDC). Les demandes peuvent être soumises en ligne.

Des prêts de fonds de roulement supérieurs à 100 000$ pour les entreprises du Nouveau-Brunswick

  • Opportunités NB offre des prêts aux employeurs pour les aider à surmonter la crise de la COVID-19.
  • Ces prêts de fonds de roulement vont de 100 000$ à 1 million de dollars, au maximum.
  • Les industries de la fabrication et de la transformation, le secteur des technologies de l’information et les secteurs reliés, les secteurs des services interentreprises participant à des activités de remplacement des exportations et des importations et les entreprises culturelles pourraient notamment bénéficier de ce soutien.
  • Les entreprises peuvent faire une demande directement auprès d’Opportunités NB.

Le Service de navigateurs d’affaires

Les entreprises du Nouveau-Brunswick qui ont besoin de renseignements sur les programmes d’aide provinciaux destinés aux PME et sur les règlements sont invitées à contacter le Service de navigateurs d’affaires au 1 833 799-7966 ou ànav@navnb.ca.

Les Lignes directrices sur la COVID-19 à l’intention des entreprises du Nouveau-Brunswick ainsi que l’arrêté obligatoire renouvelé et révisé COVID-19 peuvent également vous éclairer.

Soutien pour les entreprises autochtones

Depuis 1986, l’Ulnooweg Development Group offre des prêts et un soutien aux entreprises autochtones de la région de l’Atlantique. Le groupe a annoncé deux mesures visant à aider ses clients durement touchés par la COVID-19:

  • Reports de paiement des prêts et allégement des intérêts pour la période du 1er avril au 30 juin 2020.
  • Programme de prêts d’urgence (en anglais seulement) – jusqu’à 60 000$ pour répondre à des besoins de liquidités immédiats.

Plus de renseignements sur le site Web d’Ulnooweg (en anglais seulement).

Que fait la FCEI?

Nos demandes sont simples

Nous sommes en constante communication avec le gouvernement du Nouveau-Brunswick pour obtenir des réponses à vos questions, et demander des mesures d’aide pour votre entreprise telles que:

  • Établir des critères cohérents pour les fermetures qui ciblent les secteurs les plus à risque et s’appuient sur les données probantes des politiques sanitaires.
  • Imposer les fermetures de façon équitable pour que les grandes entreprises ne soient pas favorisées par rapport aux petites. Par exemple, si les détaillants sont contraints de fermer, il faut obliger les grandes surfaces qui vendent des produits alimentaires à fournir uniquement des services essentiels et leur interdire de vendre des produits non essentiels pendant la période de confinement.
  • Revoir et actualiser quotidiennement les mesures de confinement afin que des entreprises ne restent pas fermées plus longtemps qu’il ne le faut.
  • Faire en sorte que les programmes d’aide provinciaux destinés aux PME soient offerts à tous les secteurs durement touchés par les nouvelles restrictions sanitaires.
  • Permettre aux entreprises de toutes les tailles de bénéficier des programmes d’aide provinciaux destinés aux PME.
  • Prolonger les programmes d’aide provinciaux destinés aux PME aussi longtemps que les mesures de santé publique restreignent leur capacité à fonctionner normalement.
  • Permettre aux entreprises créées pendant la pandémie de bénéficier des programmes d’aide provinciaux actuels et futurs destinés aux PME.
  • S’assurer que les processus de demande que les PME doivent suivre pour bénéficier des programmes d’aide provinciaux sont simples.
  • Dans les programmes mis en place durant la pandémie, remplacer les reports et les prêts par des congés de paiements et des subventions.
  • Promouvoir la confiance et les dépenses des consommateurs dans les PME.

Ressources additionnelles

Visitez notre Centre d’aide aux PME sur la COVID-19

À la FCEI, notre principal objectif est de nous assurer que vous avez tout le soutien dont vous avez besoin pour passer à travers la crise. Nous sommes là pour vous fournir des conseils d’expert et vous tenir informé des plus récentes annonces gouvernementales et des programmes d’aide disponibles.

hero-tools-resources-2