Passer au contenu principal

Déclaration de la FCEI sur la prolongation de la subvention salariale et de la subvention pour le loyer

  • Accueil
  • Déclaration de la FCEI sur la prolongation de la subvention salariale et de la subvention pour le loyer

Ottawa, le 3 mars 2021 – La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) salue l’annonce faite aujourd’hui au sujet de la prolongation jusqu’au 5 juin de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) et de la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer (SUCL). Comme l’a indiqué le gouvernement fédéral, le taux maximal de la subvention salariale sera maintenu à 75 %, celui de la subvention pour le loyer sera maintenu à 65 % et la mesure de soutien en cas de confinement va continuer de s’appliquer au taux de 25 %.

La FCEI se réjouit également de voir que les entreprises pourront calculer leurs baisses de revenus par rapport à celles des mois correspondants en 2019 au lieu de 2020. Ces bonnes nouvelles donnent aux chefs de PME un peu de certitude et la possibilité de mieux planifier les mois à venir. La FCEI avait d’ailleurs demandé lundi au gouvernement de publier des précisions sur cette prolongation importante et apprécie le fait que la vice-première ministre, l’honorable Chrystia Freeland, y ait répondu aujourd’hui.

Comme certaines PME peinent toujours à bénéficier des programmes d’aide, la FCEI exhorte le gouvernement à poursuivre son travail d’amélioration et à corriger les lacunes de ses programmes.

À cet égard, la FCEI recommande au gouvernement de :

  • S’engager à prolonger la SSUC et la SUCL jusqu’au redémarrage de l’économie entière, incluant la réouverture des frontières, et jusqu’à ce que les PME puissent à nouveau servir leurs clients en personne.
  • Permettre aux nouvelles entreprises (créées en mars 2020 ou après) de bénéficier des programmes d’aide fédéraux. Le premier ministre a promis, le 19 mai 2020, qu’il apporterait une solution à ce problème.
  • Promouvoir plus efficacement la SUCL, car pour le moment, elle a été versée à très peu d’entreprises (26 %) par rapport aux autres programmes d’aide fédéraux. Certains chefs d’entreprise ne savent même pas que ce programme a remplacé l’AUCLC et que la participation de leur propriétaire n’est plus nécessaire.
  • Inclure dans les critères d’admissibilité de la SUCL les entités avec lien de dépendance (qui louent leur établissement auprès d’un membre de la famille) et ne plus exiger que l’intégralité du loyer soit payée afin de recevoir la subvention.
  • Prolonger le programme du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) même au-delà du 31 mars pour qu’un plus grand nombre d’entreprises puissent faire une demande.
  • Accélérer le traitement des milliers de demandes faites par des chefs d’entreprise pour bénéficier du prêt supplémentaire de 20 000 $ au titre du CUEC et qui n’ont toujours pas reçu de réponse à cause de problèmes techniques.

Le mois dernier, la FCEI a révélé qu’un propriétaire de PME sur six risquait de déclarer faillite, menaçant ainsi 2,4 millions d’emplois au Canada. L’annonce d’aujourd’hui était attendue, mais il faut en faire plus pour qu’elles puissent survivre à la crise.

- Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]