Skip to main content

Déclaration de la FCEI sur les changements apportés au Programme des travailleurs étrangers temporaires

Toronto, le 4 avril 2022 — La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) se réjouit des changements positifs que le gouvernement fédéral a apportés au Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET). L’annonce d’aujourd’hui aidera les PME et les secteurs les plus touchés à avoir un meilleur accès au recrutement de travailleurs étrangers temporaires pour lutter contre les pénuries de main-d’œuvre.

Le rapport de la FCEI intitulé Le retour en force des pénuries de main-d’œuvre montre que plus de la moitié des PME (55 %) subissent des pénuries de main-d’œuvre. Par conséquent, la FCEI a demandé au gouvernement d’ouvrir le PTET à tous les secteurs et toutes les régions.

De plus, le PTET s’est avéré être l’une des solutions les plus efficaces pour remédier aux pénuries de main-d’œuvre. En effet, 52 % des entreprises qui y ont recours ont déclaré qu’il avait contribué à atténuer leurs problèmes de main-d’œuvre.

La FCEI est particulièrement satisfaite des changements suivants annoncés aujourd’hui :

  • Le gouvernement met fin à sa politique voulant qu’une demande d’étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) dans les régions où le taux de chômage atteint 6 % ou plus soit automatiquement refusée pour certaines professions dans les secteurs des services de l’hébergement et de la restauration ainsi que du commerce de détail.
  • L’augmentation du plafond de la main-d’œuvre pour les postes à bas salaire venant du PTET à 30 % dans certains secteurs et à 20 % dans les autres.
  • L’évaluation de l’EIMT sera dorénavant valide pendant 18 mois. 

Les données de la FCEI démontrent que le Québec est la province qui vit le plus intensément les pénuries de main-d’œuvre : 64 % des PME en subissent et 17 % doivent éponger des coûts supplémentaires importants, même en ayant tout leur personnel. L’enjeu est tel que ce sont 2 PME québécoises sur 5 qui doivent refuser des ventes et des contrats en raison du manque d’employés. Une progression avait été entrevue avec le projet pilote québécois sur le PTET, mais il était capital pour les PME que les gouvernements aillent plus vite et plus loin. C’est donc chose faite aujourd’hui.

– François Vincent, vice-président pour le Québec

Cette annonce constitue un pas dans la bonne direction. Le gouvernement devait agir. Améliorer et simplifier le Programme des travailleurs étrangers temporaires est l’une des principales recommandations de la FCEI visant à remédier aux pénuries de main-d’œuvre. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour réduire les coûts et la paperasserie associés aux processus d’EIMT et au PTET. La FCEI avait demandé que des changements rapides soient apportés au PTET et elle continuera de collaborer avec le gouvernement pour trouver d’autres moyens de relever les défis actuels en matière de main-d’œuvre.

– Jasmin Guénette, vice-président aux affaires nationales

Renseignements
Maud Larivière, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234| Cell.: 514 817-0228
[email protected] 

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

4 avril 2022

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes