Passer au contenu principal

L’inquiétude suscitée par la deuxième vague fait mal aux PME canadiennes : plus du tiers perdent de l’argent chaque jour

  • Accueil
  • L’inquiétude suscitée par la deuxième vague fait mal aux PME canadiennes : plus du tiers perdent de l’argent chaque jour

Ottawa, le 29 octobre 2020 – Selon le tout dernier sondage de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), la moitié des propriétaires de PME du Canada ont déclaré encaisser une nouvelle chute de leurs ventes en raison des inquiétudes suscitées par la deuxième vague de COVID-19. Dans certaines régions soumises à de nouvelles restrictions, comme Winnipeg et Toronto, la situation donne encore plus le vertige avec 70 % des propriétaires d’entreprise qui affirment que leurs ventes ont chuté en raison de la 2e vague. 

« Les PME n’ont pas encore eu le temps de se remettre des restrictions imposées au printemps dernier. Ce sont 37 % d’entre elles qui disent perdre de l’argent chaque jour qu’elles sont ouvertes. La nouvelle série de restrictions imposées dans plusieurs provinces s’avère déjà lourde de conséquences pour les propriétaires d’entreprise, d’autant plus que les nouveaux programmes d’aide gouvernementale ne sont pas encore opérationnels », déclare Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI.

Régions* soumises aux nouvelles restrictions gouvernementalesPME dont les ventes ont encore baissé à cause de la 2e vague de COVID-19 ou des craintes qu’elle suscitePME perdant actuellement de l’argent chaque jour qu’elles sont ouvertes
Toronto70 %50 %
Winnipeg70 %54 %
Peel68 %55 %
Ville de Québec61 %46 %
Ottawa59 %48 %
Montréal57 %45 %
Gatineau55 %44 %
Canada51 %37 %

*Certaines régions soumises à des restrictions ne figurent pas dans ce tableau en raison de la taille insuffisante des échantillons.

Les effets de cette deuxième vague risquent d’être considérables sur l’économie, car nul n’est épargné. Les entreprises des secteurs de l’hébergement et de la restauration (76 %) ainsi que celles des arts et loisirs (69 %) sont plus susceptibles que les autres de connaître une baisse de leurs ventes, mais elles ne sont pas les seules. Même les entreprises œuvrant dans des secteurs qui n’ont pas été soumis à de nouvelles restrictions gouvernementales ont vu leurs ventes chuter ces derniers temps. 

Considérant la situation difficile dans laquelle sont plongés les propriétaires d’entreprise, la FCEI demande que les gouvernements mettent en place les mesures suivantes : 

  • Dans le cadre de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC), octroyer une subvention compensatoire pouvant aller jusqu’à 90 % aux PME visées par de nouvelles fermetures obligatoires dues à la pandémie, tel que prévu dans le cadre du nouveau programme d’aide au loyer. 
  • Donner immédiatement suite à la promesse visant à bonifier le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) pour permettre aux PME d’avoir accès à un prêt additionnel de 20 000 $ dont une portion de 10 000 $ pourra être convertible en subvention. 
  • Déployer immédiatement la nouvelle Subvention d’urgence du Canada pour le loyer (SUCL) afin que toutes les PME obligées à nouveau de fermer complètement ou partiellement en raison de la COVID-19 puissent bénéficier de la subvention compensatoire pouvant aller jusqu’à 90 %.
  • Faire en sorte que toutes les entreprises en démarrage créées en 2020 puissent profiter des principaux programmes d’aide gouvernementaux. 
  • Accorder de façon rétroactive une aide au loyer aux PME dont les propriétaires d’immeubles commerciaux ont refusé de participer à l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) au cours de la période allant d’avril à septembre.   
  • Partager toutes les données probantes recueillies par les autorités de santé provinciales qui ont mené aux décisions relatives aux fermetures d’entreprises.
  • Annoncer d’autres programmes d’aide provinciaux pour toutes les entreprises contraintes une nouvelle fois de fermer leurs portes.

« 71 % des propriétaires de PME estiment que les gouvernements doivent mieux communiquer les statistiques de santé publique liées à la COVID-19 afin de redonner confiance aux consommateurs. De plus en plus de chefs de PME ont le sentiment d’être pénalisés par leurs gouvernements provinciaux alors même qu’ils prennent des mesures importantes pour protéger la santé et le bien-être de leurs clients et de leurs employés. Cela doit changer », conclut M. Guénette.

Source des données FCEI 
Résultats préliminaires du sondage en ligne de la FCEI, La reprise après la COVID-19 – octobre 2020, auquel 3 901 membres FCEI ont répondu depuis le 22 octobre 2020. À titre de comparaison, pour un échantillon probabiliste ayant un nombre égal de répondants, la marge d’erreur serait de plus ou moins 1,6 %, 19 fois sur 20.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus. 

– 30 –

Renseignements : 
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]