Passer au contenu principal

Réouverture des services personnels : attendue, mais qui ne se fera pas sans coûts pour la petite entreprise

  • Accueil
  • Réouverture des services personnels : attendue, mais qui ne se fera pas sans coûts pour la petite entreprise

Montréal, le 20 mai 2020 – La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) souligne l’approche graduelle et prudente du plan de déconfinement du gouvernement du Québec qui en a annoncé aujourd’hui la deuxième phase. Dès le 1er juin, les soins thérapeutiques (comme la chiropratique et les soins dentaires) ainsi que les soins de toilettage pour animaux seront permis partout au Québec. Pour ce qui est des autres soins personnels, comme les services de coiffure et d’esthétique, ils pourront reprendre leurs activités partout au Québec sauf dans la région du Grand Montréal et de la MRC de Joliette. 

« C’est un soulagement pour de nombreuses PME du secteur des services personnels qui pourront finalement reprendre leurs activités, après une si longue période de pause. Elles voient enfin la lumière au bout du tunnel, mais le chemin pour s’y rendre est encore semé d’embûches. Pensons notamment aux coûts, liés à la mise en place des nouvelles mesures sanitaires, qui seront importants alors même que plus de la moitié des PME québécoises appréhendent une baisse de la consommation même après que la crise soit passée, » a commenté François Vincent, vice-président, Québec à la FCEI.

Protéger le public sans compromettre sa rentabilité
Étant donné la nature de leurs activités, les professionnels des soins de santé privés ainsi que des soins corporels et esthétiques devront mettre en place des mesures très spécifiques, car il leur sera difficile de respecter la mesure de distanciation physique de deux mètres. Ils doivent donc compenser en instaurant d’autres mesures sanitaires, par exemple :

  • Limiter le nombre de clients reçus à la fois;
  • Acheter des masques, visières, gants, jackets, savons à mains antibactériens, stérilisateurs;
  • Installer des plexiglas et revoir l’organisation de leur espace de travail.

« Avec l’augmentation des dépenses liées à l'adaptation des milieux de travail et compte tenu de la diminution des revenus, les autres coûts fixes (loyer, taxes, les factures d’Hydro et d’assurance) resteront lourds à porter. Il est donc plus important que jamais pour les gouvernements de continuer à soutenir ces PME. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement du Québec de mettre en place des mesures d’appui financier additionnelles dès maintenant (crédit d’impôt, subvention), » a souligné M. Vincent.

Bien accompagner les entrepreneurs
La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a réalisé des guides pour aider les entreprises et les employés à mettre en place les bonnes mesures de santé et sécurité au travail. Elle a rendu également disponible une application mobile pratique pour les employeurs. La FCEI souligne la proactivité de la CNESST pour accompagner les dirigeants de PME dans cette nouvelle réalité.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]