Skip to main content

Reprise des PME : près de deux ans en moyenne pour y arriver, et davantage pour les secteurs les plus durement touchés

Montréal, le 4 août 2021 – Plus de 80 % des PME ne se sont pas encore rétablies complètement de la pandémie et ce taux grimpe à plus de 90 % dans les secteurs durement touchés, comme les arts et les loisirs (95 %) et l’hébergement/la restauration (96 %). C’est ce que révèle la plus récente recherche  publiée par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). Les PME en voie de rétablissement estiment qu’il leur faudra près de deux ans en moyenne (23 mois) pour retrouver un niveau d’activité normal. 

« Bien qu’on commence à croire que le pire de la pandémie soit derrière nous, les PME vont mettre du temps à se rétablir et à remonter une longue pente abrupte », affirme Simon Gaudreault, vice-président de la recherche nationale à la FCEI.

Dans le sondage, les chefs de PME devaient préciser ce qui leur permettrait de dire que leur entreprise s’est rétablie de la crise. Leurs principales réponses sont comme suit :

  • Retrouver nos niveaux de vente habituels (46 %)
  • Ne plus être autant stressés et anxieux à cause de la COVID-19 (45 %)
  • Ne plus subir de retards d’approvisionnement et d’expédition à cause de la pandémie (44 %)
  • Avoir le droit d’ouvrir sans restrictions (40 %)
  • Avoir remboursé nos dettes contractées à cause de la COVID-19 (39 %)
  • Avoir retrouvé notre capacité de main-d’œuvre habituelle (27 %)
  • Ne plus craindre de devoir fermer définitivement l’entreprise (24 %)
  • Avoir établi des pratiques adaptées à la « nouvelle réalité » pour nos employés et nos clients (23 %)

« Pour les entreprises, se rétablir, c’est beaucoup plus que retrouver un niveau de vente normal et la totalité de leurs employés. C’est aussi le fait de rembourser leurs dettes et de surmonter le choc qui a secoué nos systèmes collectifs. En surface, il semblerait qu’un retour à la normale commence à prendre forme, mais la route est encore très longue pour de nombreux propriétaires de PME qui continuent d’éprouver du stress face à l’avenir de leur projet d’entreprise », fait remarquer François Vincent, vice-président pour le Québec à la FCEI.

La campagne #JechoisisPME de la FCEI continue d’encourager les consommateurs à soutenir leurs commerces locaux. La FCEI exhorte, par ailleurs, les gouvernements à maintenir leurs programmes d’aide jusqu’à ce que l’économie ait complètement redémarré, ce qui comprend la réouverture des frontières.

« Comme des élections fédérales se profilent à l’horizon, tous les partis politiques ont intérêt à élaborer une stratégie solide pour proposer des mesures de soutien aux PME et aux communautés qui dépendent d’elles pour se sortir de la crise. En tant que consommateurs, nous pouvons tous apporter chaque jour une petite contribution au rétablissement des PME », conclut M. Gaudreault.  

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

 
Renseignements :
Milena Stanoeva, FCEI
Cell. : 647 464-2814
[email protected]  
 

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes